La culture cheval dans le monde

Crédit : DR

Mardi 14 mars - 15h14 | Maxence Magnin

La culture cheval dans le monde

Si l’équitation se résume en général aux disciplines montées et principalement en carrière, il existe pourtant un grand nombre d’autres branches de l’équitation montée, ou non dans le reste du monde.

Bien que fortement utilisé pour le sport de nos jours dans les trois disciplines olympiques (dressage, saut d’obstacles et concours complet) ainsi que pour le polo, le horse ball, les pony games, l’attelage, le trec, la voltige et bien d’autres encore, le cheval peut aussi être vu dans des contextes bien différents.

  • Le ski-joering. Pour beaucoup, la neige n’est autre qu’un obstacle qui nous empêche de monter lorsque celle-ci est trop présente. Alors au lieu de partir au ski en famille et sans poney, optez plutôt pour la double option ski combinée au poney. Très en vogue ces dernières années, le ski-joering est devenu populaire grâce à son attrait ludique qui permet de skier, tracté par un cheval (ou poney). Un championnat de France a même été créé.
  • L'équitation western. Au far-west, l’équitation était orientée western. Une façon de monter et une culture qui sont restées dans les mœurs puisqu’aujourd’hui, l’équitation western attire les regards dans ses disciplines qui suscitent l’admiration. On distingue donc du barrel racing, le cutting ainsi que le reining : trois façons de pratiquer cette impressionnante équitation avec des règles et des exigences différentes.
  • La police montée. Plus rare mais tout autant fascinante, la police montée des grandes villes mondiales est encore active à l’heure d’aujourd’hui. Si la performance sportive ou artistique n’est pas là, le respect pour ces chevaux qui restent de marbre entre klaxons et circulation intensive automobile est quant à lui certain. La beauté est d’autant plus grandiose lorsque cavaliers et chevaux sont décorés avec des tenues nationales et traditionnelles, pour surveiller dans les rues et dans les parcs (comme à Paris ou à New York), les citoyens.
  • La Doma Vaquera. Dans le bas de l’Europe, sur la péninsule ibérique, le cheval a aussi une grande place. C’est grâce à la Doma Vaquera, autrefois réalisée pour le tri du bétail en Espagne, que l’équitation de travail et d’autres disciplines qui requièrent un très bon dressage ont vu le jour. Côté Portugal, la tourada (à ne surtout pas confondre avec la corrida espagnole) est quant à elle toujours très appréciée pour le courage des chevaux et cavaliers, qui ne blessent en aucun cas le taureau (tout n’est que simulation).

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter