Jeudi 18 novembre - 15h57 | admin_root

Pro 1 Alençon : « Une victoire en appelle une autre »

Après sa victoire dans le Grand Prix Pro 1 d’Alençon, hier, Grand Prix Replay a recueilli les impressions d’[Alexis Gautier]. Le cavalier enchaîne les classements depuis son titre de champion de France. Souvent associé à [Helios de la Cour], c’est avec [New Man Rouge] qu’il s’est imposé en Normandie.


 
Grand Prix Replay : Comment analysez-vous votre Grand Prix à Alençon ?

 
Alexis Gautier : Sachant qu’Helios a presque seize ans, j’avais choisi d’emmener à Alençon deux chevaux plus jeunes en expérience, Luron du Marais et New Man Rouge. Je tenais vraiment à participer à ce concours à Caval’Orne, mis sur pied par un nouvel organisateur. La difficulté à Alençon, c’est l’étroitesse de la piste – 50 x 30 m – associée à la hauteur – 1,45/1,50 m. Mais, il y aura des travaux pour agrandir la piste l’an prochain. Le parcours construit par Jean-Paul Lepetit était technique, et il n’y a eu que sept sans-faute. J’ai qualifié deux chevaux pour le barrage, pour lequel il y avait pas mal d’options à prendre. J’ai fait quatre points en début de parcours avec Luron, et Guillaume Batillat est passé devant moi au classement avec quatre points aussi mais un temps plus court. Tous les cavaliers ont fait des fautes, alors avec New Man Rouge, j’avais un objectif : faire sans-faute. Et c’est ainsi que j’ai gagné. Je suis très satisfait car mes deux chevaux progressent bien, sans oublier Helios qui a gagné la semaine passée à Pontivy.

 
Grand Prix Replay : Parlez-nous de Luron du Marais, New Man Rouge et de votre cheval de tête Hélios de la Cour.

 
Alexis Gautier : Je monte Luron et New Man depuis deux saisons. Luron du Marais est plutôt un cheval de vitesse. Et New Man Rouge a sans doute un peu plus de moyens. Luron est un petit cheval d’1,60m, qui ne paie pas de mine, mais qui progresse bien. Je vais surement le garder un peu et continuer à le faire évoluer. Quant à New Man Rouge, il est destiné à la vente, et mon objectif est  d’aller en Grands Prix avec lui. Enfin Helios n’a pas fait beaucoup de concours depuis les Masters Pro de Fontainebleau. J’ai fait le quatre étoiles de Caen avec lui, mais ça ne s’est pas bien passé, car j'ai monté en souffrant des côtes. Le programme d'Helios n’est pas encore déterminé pour la suite, mais l’idéal serait que je refasse une saison avec lui, s’il a la condition. Je vais en parler avec Laurent.

Mes chevaux sont très compétitifs pour les trois étoiles, mais je cherche quand même à me recréer un piquet de chevaux pour la suite. Actuellement, j’ai deux bons six ans, mais ils seront encore un peu jeunes pour courir de grosses épreuves l’an prochain.

 
Grand Prix Replay : Vous enchaînez les victoires, quel est votre secret ?

 
Alexis Gautier : Je crois que, comme dans beaucoup de sports, le mental joue énormément. Les victoires appellent les victoires, et je suis dans une bonne phase. Ces victoires donnent l’impression d’avoir des ailes ! Par ailleurs, je pense que j’ai davantage de bouteille, et que j’aborde les compétitions en étant plus serein.

 
 
Propos recueillis par Anne-Claire Letki

À lire également...

Réagissez