Allegreto s’est éteint

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 17 février - 15h42 | Laure Eliot

Allegreto s’est éteint

Allegreto s’est éteint hier matin. Âgé de vingt-neuf ans, l’emblématique étalon s’est éteint paisiblement.  

”Journée triste au haras, à vingt-neuf ans, Allegreto s’en est allé ce matin. Repose en paix, Toto.” Journée triste pour le haras d'Écouché, maus aussi pour tout le monde de l'élevage tricolore qui a perdu l'un de ses plus emblématiques étalons.
Mais, avant de devenir le Sire qu'il était, le puissant bai a d'abord marqué le sport. Dans un premier temps sous la selle de Fabrice Dumartin, avec lequel le Selle Français a remporté la Coupe des Nations à Hickstead en 1998, deux avant d'être sacré champion de France à Fontainebleau en 2000. Présélectionnés pour les Jeux olympiques de Sydney, le couple continue de briller en se classant deuxième du CSIO 5* de La Baule la même année. Devenu l’un des meilleurs chevaux de sa génération, il réitère la performance en remportant une nouvelle fois les championnats de France à Fontainebleau. Puis Hervé Godignon récupère le crack en 2001. Le couple se classe deuxième du Grand Prix de Nantes en 2002 et remporte le Grand Prix de Boulogne Billancourt la même année.
Outre ses performances sportives, l’étalon a transmis son génie à sa descendance. Le fils de Jalisco B et petit-fils d'Uriel a ainsi plus de sept cents produits référencés au SIRE, dont dix-neuf ont un ISO supérieur à 150. Parmi ses produits évoluant ou ayant évolué au plus haut niveau, on peut citer Jolie de B'Neville (Allegreto x Muguet du Manoir), qui a été jusqu'en CSI 5* avec Patrice Delaveau, Limelight de Brêve (Allegreto x Laudanum), monté par l'Égyptien Sameh el-Dahan, Made in Semilly (Allegreto x Le Tot de Semilly) qui était monté par Florian Angot, ou encore Radjah de B'Neville, monture du piquet de l'Aquitain Olivier Robert.

À lire également...

Réagissez