Mardi 09 novembre - 10h43 | AnneClaireL

CIC 2* de Pau : Néro du Jardin confirme !

Le dernier CIC 2* de la saison a, comme d’habitude, été une bataille de toute beauté. Très convoité, ils étaient soixante-cinq partants au départ avec la limitation d’un seul cheval par cavalier. A l’issue du dressage, c’est [Nicolas Touzaint] qui a pris la tête avec Midnigthsong de Theol. Le beau noir devança Karim Florent Laghouag sur [Neros du Faubourg] puis [Fabrice Lucas] sur [Nero du Jardin]. Derrière, on trouvait un mélange de jeunes pousses en embuscade accompagnés de ténors de la discipline.

 

 
 
Le cross se déroula dans le brouillard qui n’arrangea en rien les concurrents déjà confrontés à un parcours difficile. Ce parcours provoqua d’ailleurs beaucoup de surprises puisque Nicolas Touzaint chuta dans un virage en tournant trop serré et que Karim Florent Laghouag essuya un refus. Du coup, c’est Fabrice Lucas qui réalisa la bonne opération et s’installa en tête, juste devant deux juniors [Esteban Nedelec] avec Matin du Neipo, coaché par la femme de Laurent Bousquet, et [Aurelien Leroy] sur [Ostende].
 

 
 
Pour la première année, le saut d’obstacles se déroula le lendemain du cross et sur la difficile carrière en mâchefer. Cela perturba de nombreux couples et les barres furent bien nombreuses à tomber. Mais les sans-faute profitèrent d’autant plus. [Thomas Carlile], le consultant d’Equidia pour le CCI 4*, s’adjugea la dixième place avec Pepsy du Thil, juste devant [Eric Vigeanel] avec Reve d’Ete de Mirland et François Lemiere et Ogustin du Terroir. [Aurelien Kahn] et [Lord de Ligniere], qui continuent de bien revenir sur le devant de la scène internationale, prennent une belle septième place, juste derrière Arnaud Etienne Ducoin, un junior encore une fois, et Obelix de Mai. [Regis Prud hon] et [Off Set] ainsi que [Jean Teulere] et [Lascar de Kergoet] remontèrent eux aussi et sont respectivement cinquième et quatrième. A la troisième place, Esteban Nedelec boucla une épreuve à rebondissements en conservant un pied sur le podium malgré quatre points. Ce ne fut pas le cas de son collègue, Aurélien Leroy qui, avec deux barres à terre, est redescendu à la onzième place.
 

 
 
[Pauline Fournier] créa la surprise, une cavalière jusque-là dans l’ombre qui a su persévérer pour construire un couple performant avec son fils de Baloubet du Rouet, [Lundi de Mars]. Cette étudiante qui vit à Grenoble la semaine et sort en concours le week-end, a su attendre et dresser son cheval aux côtés de sa coach Ariane Malançon. Onzième après le dressage, le couple se classa huitième après un cross quasi parfait et s’empara de la deuxième place grâce à un parcours parfait à l’obstacle. Elle fut imitée par Néro du Jardin, bon sauteur, qui offre ainsi à Fabrice une deuxième victoire à ce niveau. Fabrice Lucas espère désormais pouvoir passer au niveau supérieur l’an prochain, avec pour objectif le CCI 3* de Saumur. « Après une période difficile en début de saison, je suis heureux de voir qu’il confirme et se régularise à bon niveau, confia, heureux, le cavalier de la Garde Républicaine. Je crois beaucoup en ce cheval qui présente avant tout de grosse qualité de sauteur ».
 

 
 
Pauline Chevalier

À lire également...

Réagissez