Koro d’Or et Kronos d’Ouilly quittent Michel Robert

Michel Robert et Koro d'Or.

Dimanche 07 novembre - 18h53 | admin_root

Koro d’Or et Kronos d’Ouilly quittent Michel Robert

[Kellemoi de Pepita] va se sentir bien seule dans les écuries. [Koro d Or] vient en effet de quitter son box hier, pour se consacrer désormais uniquement à l’élevage. Quant à [Kronos d Ouilly], il était parti en début d’année pour profiter d’un peu de repos, mais il ne reviendra pas, et rejoindra finalement les écuries du Belge [Gregory Wathelet].


Grand Prix Replay a contacté [Michel Robert] pour mieux comprendre la situation.

 
 
Grand Prix Replay : Comprenez-vous la décision des propriétaires de Kronos d’Ouilly ?

 
Michel Robert : Oui, parce que je fais partie de la décision. D’abord le cheval a eu besoin de repos, il est parti en début d’année et ce n’est que maintenant que son break s’achève. Le seul différend que j’ai eu avec sa propriétaire, Alexandra Lebon, est qu’elle souhaite qu’il fasse des gros Grands Prix, ou rien. L’an dernier, j’ai quand même gagné le Grand Prix de Madrid, et deux indoor. Mais je pense que c’est difficile que le cheval ne fasse que les grosses épreuves. Je ne me sentais de faire ce programme-là avec lui. On en a discuté, et Kronos a été confié à Gregory Wathelet. J’adorais ce cheval, mais c’est sûr qu’à partir du moment où on n’est pas propriétaire, il faut s’attendre à ça.

 
Grand Prix Replay : Quels souvenirs gardez-vous de Koro d’Or ?

 
Michel Robert : J’ai beaucoup de souvenirs avec lui, notamment un double sans-faute en Coupe des nations à La Baule, ou le Grand Prix à Athènes, ou encore quelques concours du Global Champions Tour. Je prenais des risques énormes avec lui en épreuve de vitesse, et il était toujours d’accord. Ce cheval avait un cœur hors-normes. Il avait une vraie gentillesse. Malheureusement, il a connu un accident à un antérieur, et n’a jamais pu revenir à son meilleur niveau. On a fait une petite épreuve, mais le cheval n’était pas bien. Koro ne mérite pas de continuer sa carrière avec une douleur. C’est mieux qu’il se consacre maintenant à la reproduction.

 
Grand Prix Replay : Qui reste-t-il dans vos écuries ?

 
Michel Robert : Il y a toujours Kellemoi de Pepita qui est là, et qui saute bien. J’ai aussi Catapulte, une jument pie, je ne sais pas si elle aura les moyens pour faire les plus grosses épreuves. J’ai Kanoe également, il est bien sur des épreuves à 1,50m, il a des moyens mais c’est un cheval de douze ans. Bien sûr, je suis en recherche de nouveaux chevaux. Je me déplace beaucoup pour en essayer. J’ai quelques pistes, mais rien de sûr pour l’instant.

 
 
Propos recueillis par Anne-Claire Letki

À lire également...

Réagissez