Jeudi 04 novembre - 15h34 | AnneClaireL

CSI de Strazeele : un Espagnol fait la loi

On pouvait s’attendre à une solide opposition entre Français et Belges pour le Grand Prix qualificatif pour la ranking list FEI, il n’en fut rien, bien au contraire et cela pour le plus grand intérêt du déroulement de l’épreuve mais aussi pour la plus grande satisfaction de Simon Vanhersecke, Président de l’Association Hippique Strazeeloise, sans oublier le public toujours de plus en plus nombreux.

 

 
Sur une piste savamment construite par Eugène Mathy, il fallut attendre le passage de [Pascal Van Laethem] pour assister au premier parcours sans faute. Le ton était donné sur un temps de 73’’25. Le Saoudien Ramzy Al Duhami, tenta bien de changer le cours des choses, mais sans succès.
[Dominique Joassin] à son tour parvenait à accéder au barrage comme [Franck Vancrayelynghe] et dix autres cavaliers ayant réalisé un parcours sans pénalité.
Dans ce premier tour [Margot Hermelin] fut la plus rapide avec un temps de 70’’78, bien plus rapide que le futur vainqueur, qui, avec [Odiel] avait opté, pour la sagesse, tout en restant dans le temps imparti.
Au barrage les choses changèrent: [Pascal Van Laethem], sans doute atteint par la pression qui pesait sur lui en partant en première position, ne tarda pas à aller à la faute, avec quatre points de pénalité et peu d’espoir d’être classé parmi les huit premiers. Dominique Joassin maintenait le public en haleine. Certes le temps n’était pas exceptionnel mais il avait le mérite d’être le premier double sans faute. Franck Vancrayelynghe lui succédait avant que l’on ne retrouve la Britannique [Carian Scudamore],  troisième l’année dernière.
 
 

Tout cela ne fut pas suffisant ! L’arrivée d’[Eduardo Alvarez Aznar] avec Odiel remis les choses à leur place. Avec une parfaite maîtrise, l’Espagnol qui s’était déjà imposé la veille dans un barème A au chrono, venait de mettre la barre très haute avec un temps de 34’’48. Aymeric De Ponnat avec [Onestar du Mesnil] pris bien quelques risques en espérant faire mieux, en vain.
 

 
Pour l’association hippique, cette victoire espagnole donne tout son sens au label international car, derrière Eduardo Alvarez Aznar, la France, la Belgique, la Grande Bretagne et les Pays Bas viennent compléter le tableau d’honneur.
 

 
Dans ce CSI, on a pu également remarquer le bon comportement de [Thierry Goffinet] (BEL), deux victoires, de [Xavier Vacher], lauréat le vendredi soir de la première épreuve qualificative pour le classement mondial, d’[Aymeric De Ponnat], de [Vincent Lambrecht], de [Jose Thiry], de [Cedric Bellanger] ou encore de [Matthew Sampson], le Britannique.
 
 

La présence de [Martina Hingis] a bien évidemment intéressé nombre de spectateurs et de passionnés de tennis qui ont voulu voir si l’ancienne N° 1 mondiale affichait la même pugnacité sur les terrains de concours hippiques.
La suissesse ne s’en était pas cachée, elle venait aussi pour se faire plaisir et pas question pour elle de prendre des risques. Cependant l’idée de pouvoir être présente dans certains grands rendez vous de fin d’année n’est pas exclue. Strazeele y aura contribué !
 

 
 
Bernard Vandecasteele

À lire également...

Réagissez