Rétro 2016 : Août, le complet débloque le compteur de médaille français à Rio

Crédit : Scoopdyga

Mardi 27 décembre - 11h00 | Salim Ejnaini

Rétro 2016 : Août, le complet débloque le compteur de médaille français à Rio

Pendant une semaine, GrandPrix-Replay se retourne sur l’année écoulée et revient sur les événements marquants. Ce mardi 27 décembre, GrandPrix-Replay revient sur le titre olympique obtenu par l’équipe de France de concours complet, première médaille d’or tricolore de ces Jeux de Rio. 

Peu de cavaliers tricolores oublieront cette journée du mardi 9 aout 2016, jour de l’hippique clôturant cette épreuve olympique du concours complet où Astier Nicolas, Karim Florent Laghouag, Thibaut Vallette et Mathieu Lemoine ont vu récompensés leurs efforts au-delà de leurs espoirs. Après un parcours difficile sur le cross, Karim Florent Laghouag, premier partant sur l’hippique et libéré de la pression du résultat par équipes, est parvenu à afficher un score vierge en sortie de piste, de quoi insuffler une énergie positive au sein de l’équipe de France, d’autant plus que l’Australie et les Pays-Bas commençaient à cet instant à perdre pied dans cette épreuve. Thibaut Vallette et Qing du Briot, deuxième couple à partir, sont parvenu à imiter leur compatriote en bouclant le premier parcours sans-faute dont on savait qu’il compterait pour le score collectif. Mathieu Lemoine, troisième Français à partir, n’a pu mener Bart L sans pénalité que jusqu’à l’avant-dernier obstacle, et ce sont deux barres qui tombent sur les deux derniers sauts de ce parcours, laissant ainsi le champ libre à la concurrence allemande qui n’attendait que de s’engouffrer dans la brèche, et parvient quant à elle à aligner les parcours sans-faute. Dernier Français au départ, Astier Nicolas lance alors Piaf de B’Neville sur le stade de Deodoro, et parvient, par ce dernier parcours sans-faute, à assurer à l’équipe de France une place parmi les médaillées de ces Jeux olympiques. Si personne n’attendait ensuite la moindre faute du Néo-Zélandais Mark Todd, la surprise est générale lorsque ses quatre fautes sur la piste assurent la France d’une médaille d’argent. Enfin, la toute aussi inattendue faute de l’Australien Christopher Burton propulse la France au sommet du podium, et lui assure, avec 169 points, d’être médaillée d’or devant l’Allemagne tenante du titre et ses 172,8 points, et l’Australie avec 175,3 points. Le compteur de médailles d’or était ainsi ouvert pour toute la délégation olympique française. Un exploit salué par toute la planète de l’équitation, dont la ferveur aura fait rêver l’équipe de France de saut d’obstacles venue encourager son homologue du concours complet, et qui réitérait l’exploit quelques jours plus tard dans leur discipline, pour la plus grande fierté de toute une nation.

À lire également...

Réagissez