CSI-W Lyon : l'Espagne, invité-suprise des Masters

Sergio Alvarez Moya et Wisconsin - Copyright PSV Morel

Mercredi 03 novembre - 09h24 | admin_root

CSI-W Lyon : l'Espagne, invité-suprise des Masters

On ne l'attendait pas à ce rang : normal, sa nation n'était pas qualifiée encore hier. L'Espagnol [Sergio Alvarez Moya] en selle sur [Wisconsin] a assuré le show et remporte les Equita'Masters by GPA.


C'est l'épreuve spectaculaire du CSI-W de Lyon, une épreuve derrière laquelle il ne faut chercher que du top sport, du spectacle aussi lorsque les cavaliers veulent bien jouer le jeu (c'est souvent le cas vu la dotation de 120.000 euros, dont 30.000 au gagnant), mais pas forcément des règles strictes à comprendre, au risque d'y laisser sa patience. En gros, sans faire dans les innombrables détails et exceptions, les meilleurs cavaliers des sept meilleures nations de la ranking-list mondiale qualifient le compatriote qui les suit dans le classement international. Sur la piste d'Eurexpo donc : des participants suédois, australiens, suisses, français, irlandais, allemands, Eric Lamaze (automatiquement qualifié du fait de son titre olympique) et des Espagnols, dont le premier représentant dans la ranking n'est que cinquante-neuvième. Et c'est justement ce cinquante-neuvième mondial qui a fait la nique aux meilleurs. "Mon classement mondial ? Je ne le connais pas. On ne commence à compter que lorsqu'on intègre le top ten", souriait Sergio Alvarez Moya, qui n'a appris qu'hier que son pays était qualifié. A vingt-cinq ans, le champion d'Europe Juniors 2001 a pris tous les risques en deuxième manche et signe un double sans-faute particulièrement rapide. Le cavalier s'est dit ému de l'hommage rendu à son ami Francisco Moura, cavalier portugais décédé la semaine dernière, et à qui GPA a souhaité dédier l'épreuve.


En deuxième position, l'Australienne [Edwina Alexander] sur Cevo [Socrates] a confessé un parcours que le chef de piste allemand Frank Rothenberger aurait pu dessiné plus technique : "Frank m'a dit hier qu'il souhaitait au moins huit sans-faute en première manche et qu'il ne pousserait pas les difficultés aussi loin que ce qu'il avait pu faire lors des éditions précédentes. Tous les cavaliers qualifiés n'ont pas deux chevaux de tête pour courir cette épreuve et le Grand Prix de demain : pour assurer le show en deuxième manche, il fallait donc un parcours accessible au plus grand nombre. Socrates a été top : c'était son premier concours depuis sa blessure à Aix-la-Chapelle : je pense l'engager régulièrement sur des étapes Coupe du monde cette saison, il en a le potentiel."


Côté français, [Kevin Staut] et [Zeta de Hus] signent un double sans-faute et sont cinquièmes, alors que [Penelope Leprevost] et [Myss Valette] font quatre points en première manche, sans-faute en seconde, et terminent onzièmes.


Résultats :

1. Sergio Alvares Moya (ESP) & Wisconsin - 0/0/39.60

2. Edwina Alexander (AUS) & Socrates - 0/0/40.53

3. Marcus Ehning (GER) & Sandro Boy - 0/0/40.91

4. Marco Kutscher (GER) & Cornet Obolensky - 0.0/42.46

5. Kevin Staut (FRA) & Zeta de Hus - 0/0/43.00

6. Rolf-Göran Bengtsson (SWE) & Klara La Silla - 0/0/43.47

7. Jessica Kürten (IRL) & Lektor 35 - 0/0/45.58

8. Denis Lynch (IRL) & Lantinus - 0/4/38.75

9. Eric Lamaze (CAN) & Hickstead - 0/4/38.92

10. Steve Guerdat (SUI) & Tresor - 4/0/39.45


A Lyon, Daniel Koroloff

À lire également...

Réagissez