Mercredi 03 novembre - 15h54 | admin_root

CDI-W Lyon : Isabell Werth confirme

Déjà en tête de l’étape lyonnaise de la Coupe du monde de dressage à l’issue du Grand Prix, vendredi, l’Allemande [Isabell Werth] s’impose devant sa compatriote [Ulla Salzgeber] dans la reprise libre en musique. [Marc Boblet] et [Whitni Star] sont huitièmes.


Avec une moyenne sur sa reprise libre en musique à 80.150, [Isabell Werth] avait de quoi être satisfaite du travail de son [Warum Nicht] : «  Hannes (le surnom affectif qu’elle donne à son cheval, dont le vrai nom lui paraît bien compliqué à ne pas écorcher, nldr) dégageait beaucoup de puissance ce soir. Il était dans un état d’esprit très positif. » Après un début en fanfare la semaine dernière à Odense dont elle remporte l’étape Coupe du monde avec [Satchmo], la jeune maman garde la tête du circuit. A Lyon, elle devance [Ulla Salzgeber] dont c’était la première sortie en Coupe du monde pour le cheval [Herzruf s Erbe].


« Non seulement c’était sa première étape Coupe du monde, à onze ans. Mais c’était surtout sa première sortie dans une telle ambiance, en nocturne, face à un tel public. Pour devancer Isabell et Warum Nicht, il ne lui manquait qu’un peu d’expérience », expliquait la cavalière que l’on n’avait pas vue en France depuis plusieurs années : « Je ne souhaitais pas me présenter dans une Coupe du monde avant d’avoir trouvé un digne successeur à [Rusty] (vice-champion olympique en 2004, nldr). »


Côté français, [Marc Boblet] s’est montré particulièrement satisfait de [Whitni Star], qui termine avec la moyenne honorable de 70,400. « Whitni fait preuve de beaucoup plus d’énergie qu’il y a encore quelque temps. C’est définitivement ce qu’il faut pour obtenir de bonnes moyennes dans ce genre d’épreuve. C’était son premier indoor de la saison et je suis satisfait. »


Pour sa deuxième édition de la Coupe du monde de dressage, Lyon faisait salle comble. Un public qui a d’ailleurs manifesté son désaccord lors de l’affichage des notes de l’Espagnole [Beatriz Ferrer Salat], 70.700, sixième de la RLM avec [Faberge]. « Faberge est un très bon cheval, cela ne fait aucun doute. Mais la crispation dont il a fait preuve ce soir a fait incontestablement baissé sa note d’harmonie. En Hollande ou en Allemagne, face à un public peut-être plus connaisseur, nous aurions sans doute été davantage compris dans notre jugement. Mais nous apprécions vraiment lorsque le public interagit », commentait la présidente du jury Isabelle Judet.


Résultats :

1.    Isabell Werth (GER) & Warum Nicht FRH – 80.150

2.     Ulla Salzgeber (GER) & Herzruf’s Erbe – 78.850

3.     Valentina Truppa (ITA) & Chablis – 74.500

4.     Christa Laarakkers (NED) & Divorza Horseworld Ovation – 74.050

5.     Richard Davison (GBR) & Hiscox Artemis – 72.950


A Lyon, Daniel Koroloff

À lire également...

Réagissez