Lundi 18 octobre - 15h36 | AnneClaireL

L’affaire Totilas, épisode II : les réactions !

L’annonce de la vente de la star des carrés de dressage, [Totilas], triple médaillé d’or aux Jeux équestres mondiaux de Lexington et médaillé d’or aux championnats d’Europe de Windsor, a secoué le monde du dressage et des sports équestres.


 
Pendant les JEM, [Edward Gal] avait démenti les rumeurs d’une vente possible de Totilas et d’après une source française proche de Hans Peter Minderhoud, co-équipier et partenaire d’Edward Gal, « tout s’est fait très vite et nous sommes attristés par cette nouvelle. »

 
Edward Gal et [Hans Peter Minderhoud] ont reçu de nombreux messages de soutien sur leurs pages personnelles du site communautaire Facebook. De plus, toujours selon une source en relation avec Hans Peter Minderhoud, la vente de Totilas aurait créé une polémique au sein même du groupe néerlandais et un différend entre Nicole Werner, copropriétaire des écuries d’Edward Gal, et Anky van Grunsven, cavalière de dressage triple médaillée d’or aux Jeux olympiques. Des messages via Facebook et Twitter auraient été échangés entre les deux Néerlandaises. Nicole Werner a exprimé sur sa page facebook son mécontentement face à la réaction d’Anky sur la vente de Totilas. En effet, celle-ci aurait posté l’information sur la vente de Totilas sur Twitter, sans avoir au préalable montré le moindre soutien à ses partenaires d’équipe. « C’est inimaginable qu’Anky ait posté sur Twitter ! Elle ne nous a même pas appelés ou envoyé de message », peut-on lire sur la page Facebook de Nicole Werner. Quant à Anky van Grunsven, elle dit « regretter ce malentendu ». Dans un mail adressé à Nicole Werner, la cavalière explique qu’elle a « attendu que l’information soit confirmée officiellement » et précise qu’elle a « reçu un communiqué annonçant la vente de Totilas » avant de poster la nouvelle sur son site communautaire. Anky termine son mail en précisant qu’elle aurait « préféré » que Nicole Werner lui fasse part de tout ceci « personnellement au lieu d’exprimer son opinion sur Facebook ». Ambiance…

 
Cette vente est une première dans le monde du dressage puisque pour la première fois un couple mythique va être séparé. « Pour moi, il n’y aura que Totilas avec Edward Gal », souligne Stéphanie Collier, championne de France de dressage Petit Tour en 2009.

 
Reste à savoir quel cavalier présentera sur les prochaines échéances internationales ce fabuleux Totilas. On parlerait déjà de l’ancien partenaire de la regrettée Matinée, Andreas Helgstrand, si le Haras Blue Horse prend des parts dans le cheval. Le nom de la championne allemande Isabell Werth aurait lui aussi été évoqué.
Pour Alain Francqueville, sélectionneur national de l’équipe de France, cette vente « montre le désir des Allemands de revenir sur la première marche des podiums et montre que le dressage évolue pour se rapprocher de ce que l’on voit en saut d’obstacles. Les chevaux de dressage valent maintenant des fortunes et les fédérations ne peuvent rien faire pour empêcher leurs ventes ». Et d’ajouter : « Totilas a été vendu sans l’avis d’Edward, qui n’était que cavalier ».

 
Edward Gal semble bien sûr dévasté par la vente de Totilas. Sur le site néerlandais horses.nl, il témoigne : « Cette nouvelle vient de me tomber dessus brutalement. Ça me semble même irréel que Totilas parte. Depuis la toute première fois que je l’ai monté, j’ai su que Totilas serait le cheval d’une vie. Bien sûr, je savais qu’il susciterait beaucoup d’intérêt, mais ça s’est passé si vite que je ne m’y attendais pas. Je comprends la décision de Moorland mais je suis bien triste. »

 
Quant à Nicole Werner, l’associée d’Edward Gal, elle garde un soupçon d’espoir : « Paul Schockemöhle a dit qu’il recherchait un partenaire pour être copropriétaire de Totilas. Peut-être que cette personne ne souhaitera pas séparer Edward Gal et Totilas. Qui sait ? En tout cas, nous l’espérons, car cela fait mal ! »

 
De démentis en affirmations, les rebondissements sont nombreux dans cette affaire. Toujours est-il que la vente du crack Totilas affole le web. Tous les sites reprennent l’info, et les internautes se déchaînent sur facebook.

Par EM et ACL.

À lire également...

Réagissez