’’Nous saurons en tirer les bonnes conclusions’’, Gilles Cabardos

Crédit : Collection privée

Jeudi 20 octobre - 10h14

’’Nous saurons en tirer les bonnes conclusions’’, Gilles Cabardos

Le week-end dernier, les compétitions d'endurance organisées à Fontainebleau ont été marquées par plusieurs incidents, dont l'euthanasie de deux chevaux dans la CEI 1*. Quelques jours après, Gilles Cabardos, président du comité organisateur, a décidé de prendre la parole dans un communiqué.

Alors que de malheureux incidents et accidents ont entaché les différentes CEI qui se sont tenues à Fontainebleau, le week-end dernier, Gilles Cabardos, président du comité organisateur, a tenu à s’exprimer hier soir à travers un communiqué. Dans le texte, titré ’’Tristesse, colère, incompréhension et réconfort’’, le président de Grand Parquet Endurance revient sur les événements du week-end et, en particulier, sur l’euthanasie Ariane d’Oudairies et Castlebar Gulstream, deux chevaux engagés sous selles française et émiratie dans la CEI 1*. ’’Je suis triste pour les deux chevaux disparus, leurs propriétaires, cavaliers et grooms, pour qui j’ai et toute l’équipe aussi, un profond respect’’, explique Gilles Cabardos. ’’Nous connaissons les sacrifices de notre discipline et perdre un compagnon de route n’est en rien un amusement.’’
L’homme exprime également sa ’’colère, quand [il] voit une tentative de discrédit de [son] organisation par un soi-disant mouvement d’endurance juste’’, faisant référence au site intutilé ’’Fair Endurance’’ (endurance juste), qui a dénoncé il y a quelques jours ’’l’hypocrisie de l’endurance française’’.
Mais c’est également l’’’incompréhension’’ qui habite Gilles Cabardos. ’’Je ne comprends toujours pas (ou trop bien peut-être) que notre discipline soit l’objet de tant d’attentions, alors que pendant ce temps, ailleurs, dans d’autres disciplines, la vie coule tranquillement sans que quiconque n’ait rien à redire à rien !’’ Le président martèle également ses ’’incompréhension, colère et tristesse à la fois, quand [il] constate à nouveau que notre famille s’étripe par le fait de quelques-uns’’.
Malgré tout, l’organisateur termine sur une note plus positive, évoquant son ’’réconfort’’. ’’Nous recevons tellement de témoignages positifs, forts, emprunts de respect envers toute l’équipe de GPE, à la fois sur la qualité des pistes, de notre organisation, sur l’accueil et la sympathie que nous partageons sans faille chaque année avec vous, que je reste persuadé que nous devons avancer.’’ Revenant une dernière fois sur les tragédies survenues, il précise : ’’Jamais nous ne nous sommes soustraits à nos responsabilités, et nous saurons tirer les bonnes conclusions. À cette heure, aucun élément n’engage notre responsabilité dans les deux accidents. Cependant, si des éléments nouveaux venaient à infirmer cela, nous en tirerons les enseignements adéquats.’’

À lire également...

Réagissez