Mardi 12 octobre - 10h11 | AnneClaireL

JEM : émotion et polémique en voltige Messieurs

Et de trois ! Nicolas Andreani offre à la France sa troisième médaille, en bronze. Le voltigeur est devancé par l’Allemand Kai Vorberg, qui perd son titre mondial, au profit de son élève suisse, Patric Looser. Côté français, des réclamations ont été faites pendant la compétition.


Il fallait les voir dans les bras l’un de l’autre, pleurant à chaudes larmes, sincèrement émus pour l’un d’avoir mené son élève jusqu’à la plus haute marche du podium, pour l’autre d’avoir dépassé le maître, l’exemple suivi pendant tant d’années. « Que Patric Looser prenne le titre mondial à Kai Vorberg, c’est vraiment l’équivalent pour un élève de surpasser le Marcus Ehning de la voltige », faisait remarquer un journaliste suisse du Cavalier Romand. « Je suis tellement fier de lui », commentait Kai Verberg à propos de Patric Looser, son élève de vingt-six ans.


En bronze, le Français Nicolas Andreani n’a pas démérité mais payait, encore aujourd’hui, son erreur du premier jour sur les imposés : « Le bronze, c’est pas mal, mais si je n'avais pas fait cette faute le premier jour, je serais en or ce soir », analysait, lucide, celui qui effectivement a dominé les deux programmes libres, en racontant l’histoire de ce soldat qui vit la guerre (premier programme libre) et qui retourne auprès des siens (deuxième programme). « Mais c’est aussi le principe d’un championnat… Je ne considère pas que c’est par manque d’entraînement, car ces imposés, je les avais bossés très sérieusement, et n’avais jamais fait à la maison la faute que j’ai commise en entrée de championnat."


Une erreur qui coûte donc cher. Un jugement cependant que le team France n’a en général pas toujours trouvé très fair-play, tant et si bien qu’une requête a été déposée auprès du jury hier, vendredi, apprenait-on aujourd’hui. Au cœur de la polémique, une figure du programme technique que ni le Suisse Looser, ni l’Allemand Vorberg n’auraient réalisée dans leurs programmes, sans pour autant en être pénalisés. Aux dernières nouvelles, la demande sera classée sans suites…


A Lexington (Etats-Unis), Daniel Koroloff 

 

À lire également...

Réagissez