’’Tous les voyants sont au vert’’, Mathieu Billot

Crédit : Scoopdyga

Mardi 11 octobre - 15h10 | Salim Ejnaini

’’Tous les voyants sont au vert’’, Mathieu Billot

Après une belle saison extérieure, où il a notamment pu porter la veste bleue lors du CSIO 5* de Barcelone, Mathieu Billot s’apprête à participer aux premières étapes de la Coupe du monde, et sera ainsi ce week-end à Oslo, puis à Helsinki. À la veille de ces deux rendez-vous incontournables du programme hivernal, il livre ses sentiments à GrandPrix-Replay.

GrandPrix-Replay : De retour du Grand National de Lorient, êtes-vous satisfait de votre performance ce week-end ?
Mathieu Billot : Étant donné que mes chevaux ont déjà pris la route pour Oslo et Helsinki, je n’avais que des jeunes chevaux que je prépare pour l’avenir, notamment Regain d’Helby, que j’avais sur le Grand Prix, qui a très bien sauté malgré de petites difficultés sur le triple, mais en qui j’ai espoir pour la suite. C’était surtout un week-end de préparation.
 
GPR : Vous allez prendre part au circuit Coupe du monde, en participant d’abord au CSI 5*-W d’Oslo puis au CSI 5*-W d’Helsinki. Comment abordez-vous ces grosses échéances ?
M. B. : Sur les trois chevaux que je prends sur Oslo, Shiva et Radja ont fait le CSIO de Barcelone et sont donc très au point sur ces niveaux. Saphir a gagné la puissance au Paris Eiffel Jumping et l’épreuve à 1,50m à Abu Dhabi. Ce sont vraiment trois chevaux très compétitifs. Ce sera leur premier indoor, mais les chevaux sont prêts, je suis confiant.
 
GPR : Toute la saison, vous avez constitué une belle réserve pour l’équipe de France A, allant jusqu’à la finale de la Coupe des nations de Barcelone. Que cette expérience vous a-t-elle apporté ? Êtes-vous satisfait ?
M. B. : Oui, c’était une bonne année. J’ai pu faire plusieurs étapes coupes des nations, et aller à Barcelone, je suis sixième du Grand Prix du Global à Paris, ce qui est un bon bilan dans l’ensemble. Il faut encore que je sois plus performant dans les grosses épreuves. L’arrivée de Radja des Fontaines, qui a gagné au CSI 5* de Lausanne, devrait m’y aider.
 
GPR : Comment vont Shiva d’Amaury, Saphir des Chayottes et Radja des Fontaines ?
M. B. : Ils sont parti dimanche, et sont en pleine forme. Normalement, tout va bien, ils sont très frais. Ils ont eu deux week-ends de repos. Pour moi, tous les feux sont au vert, même si on sait bien que le niveau et la concurrence vont être durs.
 
GPR : Plus globalement, quelles sont vos ambitions pour la saison hivernale qui débute ?
M. B. : J’ai quelques sept et huit ans à continuer à préparer pour l’année prochaine. Le reste dépendra des étapes d’Oslo et Helsinki, en fonction des résultats obtenus, je choisirai de poursuivre ou non. Nous gardons aussi à l’esprit que Shiva d’Amaury doit aller faire la monte, ce qui est à prendre en compte dans notre programme.

À lire également...

Réagissez