Et de quatre pour Damien Chambon !

Crédit : Frédérique Monnier

Jeudi 06 octobre - 09h31 | À Lamotte-Beuvron, Frédérique Monnier

Et de quatre pour Damien Chambon !

Damien Chambon, vainqueur du Critérium de saut d’obstacles qui se courrait sur des cotes de 1,15 à 1,20m lors du National enseignants de Lamotte-Beuvron, lundi et mardi, n’en est pas à son premier titre de champion de France. 

Ce BE1 qui encadre les séances d’équitation adaptée depuis dix-sept ans dans un centre pour déficients mentaux, tout en coachant les cavaliers Amateurs dans l’écurie de propriétaires tenue par sa compagne, l’écurie des Esses, à Montréal, en Ardèche, a déjà remporté le Critérium des enseignants en 2012 et en 2015. Il est aussi médaillé d’or lors du Meeting des propriétaires en 2012, championnat où il a décroché l’argent en 2008 et en bronze cette année.
Avec sa jument de onze ans, Romane l’Amoiac, avec qui il a remporté trois de ses titres de champions de France, il se classe troisièmes à l’issue de la Chasse lors de cette édition 2016 du National Enseignants. Comme Romane fait preuve, selon son cavalier, ’’d’une sérieuse qualité de saut sur le second tour’’, le couple s’empare de la tête du classement, avant de signer un troisième sans-faute lors de la finale.
’’Ma jument est quasiment tout le temps sans-faute et lors de ces deux jours, elle n’a pas changé ses statistiques’’, se réjouit le cavalier qui participe au National Enseignants depuis la première édition de 2008. ’’Ce championnat permet d’échanger avec des enseignants de toute la France, tout en passant de bons moments de convivialité et de sport. Le niveau augmente d’année en année. Avant, avec quatre points, on pouvait prétendre au podium, ce qui n’est plus le cas actuellement.’’
Compétiteur, Damien considère que sortir en concours est essentiel pour un enseignant. ’’Tant que je pourrais faire de la compétition, je le ferai car cela est important d’être sur le terrain pour encadrer correctement des cavaliers qui sortent en concours. Avoir des résultats montre qu’on est passé par tous les stades par lesquels passe un cavalier de compétition et par conséquent je peux comprendre mes cavaliers et donc mieux les aider à évoluer.’’

À lire également...

Réagissez