Vendredi 08 octobre - 11h51 | admin_root

JEM : le succès allemand décortiqué

Ils n’avaient pas été sur la plus haute marche du podium depuis douze ans, et la médaille d’or que remportent les Allemands du CSO n’a rien de hasardeux. Ces quatre là et leur sélectionneur se complètent parfaitement ! Extraits des réactions des nouveaux champions du monde.

 
[Marcus Ehning], le serial winner
« Cette année 2010 a été incroyable : je remporte la finale de la Coupe du monde avec deux chevaux, le Global Champions Tour avec trois chevaux et l’épreuve par équipes des Jeux équestres mondiaux. Il va me falloir quelques jours pour réaliser, d’autant que j’ai vécu cette finale de façon un peu originale : mes coéquipiers avaient fait un tel travail que je n’avais plus rien à faire, avant même mon entrée en piste, j’étais champion du monde. »

 
[Janne-Friederike Meyer], la jeune pousse décomplexée
« C’est incroyable ! J’étais déjà tellement heureuse de faire partie de l’équipe. Meredith, Marcus ou Carsten-Otto sont réellement des idoles, c’est un tel honneur. J’ai l’impression qu’il va me falloir une énorme cuite ce soir, de façon à passer une mauvaise journée demain, car tellement de bonheur, c’est suspect ! »

 
[Carsten-Otto Nagel], le stratège modeste
« L’épreuve a commencé sur les chapeaux de roue aujourd’hui et de nombreuses nations semblaient avoir un bon feeling. Il était donc important de frapper fort, d’entrée de jeu. Ma jument avait très bien sauté hier, un peu moins bien aujourd’hui même si elle est tout de même sans-faute. Commencer avec deux sans-faute dans une Coupe des nations est un vrai luxe, d’autant plus grand que l’écart était vraiment mince entre l’ensemble des équipes. »

 
[Meredith Michaels-Beerbaum], la cavalière historique
« Il n’y a jamais eu deux femmes dans l’équipe d’Allemagne lors d’un championnat. Aujourd’hui, Janne-Friederike et moi avons écrit l’histoire de l’équitation allemande ! J’ai été la première femme à être engagée dans l’équipe allemande pour un championnat, c’était en 1999, aux Championnats d’Europe. Cette année, nous progressons encore vers la totale partie d’autant que pour la première fois, il y a une maman dans l’équipe également !  »

 
[Otto Becker], le sélectionneur fédérateur
« La dernière médaille de l’Allemagne sur les Jeux équestres mondiaux était il y a douze ans, c’était donc il y a très longtemps. Mais il s’est tout de même passé de belles choses depuis pour l’Allemagne. Je suis très fier d’être chef de cette équipe. Tous les cavaliers de toutes les disciplines, tous les grooms, toutes les personnalités de la Fédération allemande étaient là ce soir pour soutenir les quatre cavaliers, et ce résultat vient sans aucun doute de l’osmose entre nous tous. »

 

A Lexington (Etats-Unis), Daniel Koroloff 

À lire également...

Réagissez