Vendredi 08 octobre - 01h33 | admin_root

JEM : « A cinq secondes des imposés de ma vie », Nicolas Andreani

Il n’a pas raté son entrée en matière, loin de là. Mais pour une figure peu convaincante en fin de programme, le Français [Nicolas Andreani] renoue avec son démon du programme imposé.


« Le programme imposé a toujours été mon fardeau », prévient Nicolas Andreani, qui fait ici figure de favori avec l'Allemand Kai Vorberg. « J’ai toujours été en compétition derrière des gars qui ont des lignes de jambes extraordinaires alors que je suis plutôt petit et trapu. Pour autant, tout avait très bien commencé et je peux même dire qu’il y avait une fusion très forte entre mon cheval, ma longeuse et moi-même. S'il n’y avait pas eu ce couac à cinq secondes de la fin, j’aurais pu dire que c’était le meilleur programme de ma vie. »


Et le couac en question, c’est une figure pendant laquelle le voltigeur doit tenir le plus haut possible à l’équilibre. En l’occurrence, Nicolas s’est senti partir, reconnaît avoir manqué de force pour rattraper discrètement le coup, et a dû appuyer ses épaules sur l’encolure du cheval pour ne pas aller à la catastrophe. "Plutôt que d'être noté sur 10 pour cette figure, je pense être noté sur 8."


Nicolas Andréani est pourtant très loin de se laisser abattre : « Reste à assurer le libre, mais c’est ce que je préfère. A Aix-la-Chapelle en 2006, je me suis rendu compte que le libre pourrait être ma force et c’est donc là que je m’investis le plus. D’où peut-être des imposés qu’il faut sans cesse rattraper ! Il n'empêche que nous restons des amateurs, que nous devons absolument chercher le plaisir car ce n'est pas en voltige que nous deviendrons milliardaires. En 1997, lorsque je suis vice-champion d’Europe, j’étais sorti huitième des imposés. Il faut donc maintenant que je vise la sixième, puis la quatrième et enfin la première place avec mes passages dans le libre ! » La sérénité incarnée !


A Lexington (Etats-Unis), Daniel Koroloff


Résultats à l’issue de l’épreuve Messieurs, programme imposé :

1. Gero Meyer (GER) - 8,401

2. Kai Vorberg (GER) - 8,297

3. Patric Looser (SUI) - 8,253

4. Stefan Csandl (AUT) - 8,077

5. Petr Eim (CZE) - 7,923

6. Nicolas Andreani (FRA) - 7,824

...

À lire également...

Réagissez