La Grande-Bretagne prend le large, la France n'arrive pas à rivaliser à Rio

Crédit : FEI

Mardi 13 septembre - 09h28 | Johanna Zilberstein

La Grande-Bretagne prend le large, la France n'arrive pas à rivaliser à Rio

Alors que les derniers cavaliers de chaque équipe doivent encore s'élancer aujourd'hui, la France, dont les quatre cavaliers sont déjà passés, n'a pas été en mesure de rivaliser avec les meilleures nations, pointant pour le moment à la dixième place. Sans surprise, la Grande-Bretagne mène la danse, devant la Belgique et l'Allemagne.

Quatorze équipes sont en lice de ces Jeux paralympiques. Mais, à l'aube de la troisième journée de la compétition par équipes, toutes n'ont pas vu défiler l'intégralité de leurs cartouches. C'est le cas notamment des trois équipes actuellement sur le podium provisoire. Si la Grande-Bretagne semble intouchable après les passages de Sophie Christiansen sur Athene Lindebjerg (77.522%), Anne Dunham sur Ljt Lucas Normark (73.957%) et Sophie Wells sur Valerius (74.405%) - alors que Natasha Baker doit encore présenter avec Cabral - Belgique et Allemagne n'ont pas fini leur match. Avec encore un cavalier qui doit entrer en piste, les deux nations, qui figurent avec des moyennes respectives de 212.936 et 212.906, ont encore tout à jouer. Après les passages de Ciska Vermeulen sur Rohmeo (69.476%), Eveline van Looveren sur Exelent et Michele George sur FBW Rainman, la Belgique va ainsi encore pouvoir compter sur Barbara Minneci, qui présentera sa reprise cet après-midi en Grade II avec Barilla. Même chose pour l'Allemagne, dont la quatrième cartouche sera Steffen Zeibig sur Feel Good 4, alors qu'Elke Philipp sur Regaliz (73.913%), Carolin Scharre sur Del Rusch (65.833%) et Alina Rosenberg sur Nea's Daboun (73.160%) sont déjà passés sur cette première reprise.
Côté tricolore, malgré l'absence de contre-performances de la part des quatre cavaliers, la France est bien loin derrière les meilleures équipes. Ce matin, elle pointe à la dixième place du classement. Alors que José Letartre sur Swing Royal*ENE-HN (68.053%), Céline Gerny sur Flint (68.440%) et Louise Studer sur Esmeralda Tanz (67.763%) avaient déjà déroulé dimanche, premier jour des hostilités, Thibaut Stoclin est entré dans la compétition hier. Avec Uniek, il décroche la moyenne de 69.522%, amenant l'équipe de France à un total de 206.763. Mais la dixième place est encore provisoire, puisque la France est troisième d'un trio qui se tient dans un mouchoir de poche, composé également de Singapour (206.58) et de l'Australie (206.231). Si Singapour, qui ne peut compter que sur trois couples, s'en tiendra là, l'Australie a encore une carte à jouer et pourrait venir creuser l'écart. Il faudra également garder un oeil sur les États-Unis, onzièmes, qui pourraient passer devant les Tricolores en cas de très bonne performance de leur dernière cartouche.

Le classement provisoire par équipes ici

À lire également...

Réagissez