Harrie Smolders et Don VHP Z contre toute attente à Rome

Harrie Smolders et Don VHP Z ont remporté avec brio la deuxième édition du CSI 5* de Rome.
Crédit : Stefano Grasso / LGCT

Dimanche 11 septembre - 12h45 | Yeelen Ravier

Harrie Smolders et Don VHP Z contre toute attente à Rome

Reporté à ce matin à la suite d'intempéries, le Grand Prix 5* de Rome a repris ses droits. Après trois tours parfaits, c'est Harrie Smolders et Don VHP Z qui se sont, à la surprise presque générale, imposés. Le numéro trois mondial Simon Delestre s'est incliné, suivi de Maikel van der Vleuten.

À 9h15 ce matin, le Grand Prix 5* de Rome, treizième étape du Global Champions Tour, a repris ses droits. Reporté hier après-midi après un début de grosse pluie, voire de tempête, l'épreuve phare du week-end a donc continué son cours. Sans-faute la veille puisque partis en tout début d'épreuve, Jos Verlooy et Gianni Govoni n'ont donc pas dû repartir une seconde fois. Ces deux scores vierges d'hier, en ouverture du Grand Prix, pouvait laisser présager un grand nombre de sans-faute. Finalement, seuls treize couples sont parvenus à signer le tour parfait, rejoints par cinq camarades, repêchés à quatre points.

Seul un Français est parvenu à se qualifier pour la seconde manche. Parfaitement régulier depuis plus d'un an, Chesall Zimequest a une nouvelle fois ébloui de talent, piloté par Simon Delestre. Julien Epaillard a malheureusement vu les portes du deuxième tour se fermer devant lui, le Tricolore terminant dix-neuvième. En selle sur son étonnant Safari d'Auge, le cavalier a péché sur le vertical en sortie du dernier double. Excellente performance tout de même pour le fils de Diamant de Semilly, ne semblant pas une seconde à l'effort. Denis Lynch et All Star 5 ont vécu le même scénario, fautant la délicate double combinaison, tout de même qualifié pour le second tour. Son coéquipier Bertram Allen, associé à Hector van d'Abdijhoeve, en a fait de même. Pilar Lucrecia Cordon, Abdullah al-Sharbatly et Edwina Tops-Alexander ont également été repêchés. Dans la série des immanquables, Casall Ask et Casallo Z, père et fils, ont une nouvelle fois bouclé le score vierge, sous les selles de Rolf-Göran Bengtsson et Piergiorgio Bucci. Une régularité déconcertante. Régulier également depuis qu'il a été projeté sur le devant de la scène, l'Italien Alberto Zorzi, cavalier des écuries Tops, a monté un parcours parfait sur Fair Light van't Heike. Recréant la surprise après d'excellentes performances, notamment dans le Grand Prix 5* de Paris début juillet, le jeune Allemand Philip Houston a bouclé le score idéal sur Loewenherz. Le doyen et Kaiser Ludger Beerbaum a également franchi le parcours sans pénalité, en selle sur l'attachante Chiara, lauréate de deux Grands Prix 5* déjà cette année. Exemplaire aux Jeux olympiques de Rio, le Sheikh Ali Bin Khalid al-Thani a signé le sans-faute, accompagné de la bonne Carolina 31. Jessica Mendoza, Emanuele Gaudiano, Harrie Smolders et Maikel van der Vleuten se sont aussi qualifiés.

Sept favoris pour un barrage en vitesse

C'est un peu avant 12h que la deuxième manche a débuté. L'avant-dernier obstacle, un oxer en sortie de courbe, en a fait déchanter plus d'un. Ludger Beerbaum, le Sheikh Ali Bin Khalid al-Thani ou Denis Lynch, ils ont été nombreux à pécher sur cet élément. Finalement, sept pilotes sont parvenus à sortir sans encombre du parcours, et pas des moindres. Tenant du titre puisque vainqueur de la première édition l'an passé, Rolf-Göran Bengtsson a déroulé un habituel sans-faute sur Casall Ask. Les trois fils de ce dernier, Casallo Z, Caracas et Chesall Zimequest, pilotés par Piergiorgio Bucci, Jos Verlooy et Simon Delestre, ont également signé le score parfait. Une régularité clairement irréprochable pour les quatre champions. Un nouveau score vierge également pour le talentueux Alberto Zorzi et Fair Light van't Heike, déjà sur le podium du Grand Prix 5* de Valkenswaard. Un peu dans l'ombre des favoris statistiques, Harrie Smolders et Maikel van der Vleuten ont très joliment réalisé le sans-faute, accompagné de leurs Don VHP Z et VDL Groep Arera C. 

À noter que Jessica Mendoza a préféré ne pas repartir après un sans-faute en première manche avec Spirit T. Philip Houston a lui écopé de deux fautes au second tour. Remarquable performance tout de même pour le jeune talent allemand.

Harrie Smolders et Don VHP Z, parfaite surprise

Dès le début du barrage, Maikel van der Vleuten a mis la pression sur ses six autres adversaires. Le Néerlandais a signé un troisième sans-faute en 34"07, associé à VDL Groep Arera C. Alors que Piergiorgio Bucci, aux rênes du beau Casallo Z, a fauté sur le dernier vertical malgré un chronomètre plus rapide de huit centièmes de seconde, tous les autres sont parvenus à boucler le triple sans-faute. Un nouveau score vierge pour tous mais un chronomètre difficile à aller chercher, puisque même Rolf-Göran Bengtsson a préféré ne pas prendre tous les risques avec Casall Ask. Alberto Zorzi et Fair Light van't Heike ont réussi à devancer le chronomètre du Suédois, terminant finalement à la quatrième place. Finalement, c'est Harrie Smolders qui est passé en tête du Grand Prix. Le Néerlandais, parti sans être le favori avec un Don VHP Z plutôt réputé pour être assez lent, a bien prouvé son talent. Serrant ses courbes et galopant à l'intérieur de tous les autres, le duo a franchi la ligne d'arrivée en 33"11. Passant en dernier, Simon Delestre pouvait décrocher la victoire. Mais le numéro trois mondial n'a pas pu aller plus vite avec Chesall Zimequest, s'arrêtant à 34"00. 

La victoire est donc revenue à Harrie Smolders et toute l'équipe des écuries d'Axel Verlooy. Tout comme Vagabond de la Pomme ou Chiara à une autre échelle, preuve est encore que l'habit ne fait pas le moine. Sous un physique d'un cheval qui peut paraître difficile à délier et assez lent, Don VHP Z a prouvé qu'il pouvait rivaliser avec brio avec les autres cracks du circuit !
 

À lire également...

Réagissez

  • zonzon - le 11/09

    OrientdeFrebourg, je crois que Qlassic est à la monte jusqu'à oslo si je ne me trompe pas

  • zonzon - le 11/09

    magnifique grand prix et belle victoire ! impressionnant de voir 3 fils de casall avec leur père dans le top 7 ! surtout ce chesall, d'une régularité formidable ! casallo est également incroyable, et le fameux casall n'a encore une fois pas déçu ! je trouve que la première place de Mr Bengtsson au provisoire du circuit est vraiment très méritée, le couple qu'il forme avec son bel étalon de 17 ans est unique !

  • OrientdeFrebourg - le 11/09

    Effectivement très beau tour de Julien et Safari qu'on ne voit que rarement à ce niveau mais qui n'a absolument pas semblé peiner. Quant à Chesall, on savait qu'il était très régulier à 150-155 cms mais s'il passe le cap à 160 ça va faire mal!!! Quelqu'un a des nouvelles de Qlassic? A la monte, blessé???