Bibici et Boreal de Brion dominent les cinq ans

Bibici et Boreal de Brion, champions des cinq ans
Crédit : Marc Verrier

Dimanche 04 septembre - 15h22 | Marc Verrier

Bibici et Boreal de Brion dominent les cinq ans

Les champions des cinq ans 2016 se nomment Bibici, pour les femelles, et Boreal de Brion, chez les mâles.

Bibici en hommage à sa mère

Quarante juments et trente-et-un mâles et hongres (SF et AA) étaient qualifiés pour la finale des cinq ans. Honneur aux dames, les femelles étaient les premières à s'élancer dans l'ordre inverse du classement provisoire. 
Un classement qui allait être complètement bouleversé, puisque les neuf premiers au classement provisoire allaient craquer et faire des fautes (dont un certain nombre sur le dernier obstacle), ce qui allait donner la victoire à Bibici (Norman Pré Noir), montée par Edgar Paillousse, dixième du classement au départ de la finale.
Sa dauphine est Britta (Chef Rouge x Robin II Z) montée par Jimy Jean, suivie par Bellissima Gravelotte (Eurocommerce Berlin x Lawrence) avec Margaux Bost, Balade de l'Ermitage (Orlando x Diamant de Semilly) et Benjamin Golliot, alors que Baccarat du Tertre (Putsch des Isles x Indoctro) se classe cinquième et dernière jument Elite.

La gagnante, née chez Daniel Millet et appartenant à Christian Paillot, est un pur produit du Haras de Villers, puisqu'elle est issue de Norman Pré Noir, étalon maison chez Olivier Jouanneteau, et d'Uélème (Nelfo du Mesnil), grande gagnante internationale (ISO 176) avec Olivier et malheureusement disparue cette année. 
Uélème a une production exceptionnelle, puisque, sur ses vingt-quatre produits ayant tourné en compétition, douze sont indicés au-dessus de 140, dont Ma P'tite Lulu ISO 163 ou Top Lulu ISO 157, tous deux par Quidam de Revel.

Un nouveau titre pour les Chenu

Beaucoup moins de bouleversements chez les mâles et hongres, puisque les cinq premiers, classés Elite, se trouvaient dans le top 7 au départ de la finale. Seuls Baboun des Flagues (Ugano Sitte) et Bip de l'Isle (Old Chap Tame), présents dans ce top 7, font une faute, ce qui les prive de la mention Elite.

Remarquable cavalier sûrement promis à un très bel avenir, le Nordiste Alexis Deroubaix, cavalier du Haras du Plessis, n'aura pas craqué. Passant en dernier, il passe la ligne d'arrivée sans pénalité et remporte le championnat des cinq ans avec Boreal de Brion (Nervoso x Orlando). 
Brando de Beaufour (Diamant de Semilly), monté par Mélanie Cloarec, prend la deuxième place devant Bristol Ste Hermelle (Taillefer de Ste Hermelle x El Espoir de Retz) avec Chaouki Rijnders, Bacchus St Lois (Orlando x Quidam de Revel) monté par Eric Lelièvre et Baloubar Mail (Baloubet du Rouet x Alligator Fontaine) avec François-Xavier Boudant.

Nervoso confirme

Fils de Nervoso, qui confirme ses qualités d'étalons que l'on entrevoit depuis plusieurs années, Boreal de Brion est né à Dragey, dans la Manche, chez Charles et Odile Gauquelin, qui gèrent l'EARL de Brion.
Il est issu d'une souche crée par la famille Gauquelin à partir de Violette (Fulminant), qui est la mère de Fier de Lui, très bon gagnant avec Patrick Caron avant de faire carrière comme étalon en Belgique. 

Propre soeur de Fier de Lui, Etoile de Mars a fait souche chez les Gauquelin et aileurs, puisqu'elle est à l'origine de très bons chevaux comme Atout d'Isigny (Benroy) ISO 188, le champion de France Hym d'Isigny (Qredo de Paulstra) ISO 183, ou encore Grain de Voltaire (Voltaire) ISO 167.

Du côté des autres stud-books, c'est le Westfalien Call me Carl 3 (Comme Il Faut x Pluspunkt) qui l'emporte sous la selle de Bastien Michel. Il devance Balenciaga du Gandy (Nabab de Rêve x Calando I) avec Jeroen Zwartjes et Eurocomerce Bousbecq (Chacco Blue x Clinton II) avec Xavier Hazebroucq.

À lire également...

Réagissez