Moneymaker, top price 2015 des ventes Fences, est en pleine forme !

L'an passé, Moneymaker avait ébahi le public des ventes Fences à l'espace Marcel Rozier de Bois-le-Roi.
Crédit : PSV Morel

Mercredi 31 août - 17h25 | Sébastien Roullier

Moneymaker, top price 2015 des ventes Fences, est en pleine forme !

L’an passé, le bien nommé Moneymaker van de Axelhoeve avait été adjugé 195.000 euros au haras des Coudrettes d’Armand et Emmanuèle Perron-Pette en conclusion des ventes Élites Fences. Un an plus tard, le jeune bai de quatre ans se porte comme un charme. Il a accompli une très bonne première année de formation avec Delphine Pérez.

Que ses fans ne le cherchent pas cette semaine au stade équestre du Grand Parquet, ils ne le trouveront pas! Et pour cause, à quatre ans, les jeunes pousses du haras des Coudrettes ne participent jamais à la finale nationale de Fontainebleau. "Nous avons toujours fait le choix de former patiemment nos chevaux sur le Cycle classique SHF. En revanche, à quatre ans, la finale n’est jamais un objectif. Nous préférons prendre notre temps", rappelle Emmanuèle Perron-Pette. Moneymaker van de Axelhoeve*HDC s’y produira peut-être l’an prochain, et sans doute dans deux ans.
Le 5 septembre 2015, ce fils de Cicero Z et d’une mère par Cumano, ultime cheval présenté lors de la dernière soirée des ventes Élites Fences avait suscité bien des convoitises et affolé les compteurs. Jusqu’à être adjugé 195.000 euros à Armand et Emmanuèle Perron-Pette, propriétaires des cracks de Kevin Staut, Patrice Delaveau et Franck Schillewaert, mais aussi d’Ultra Chic*HDC, le nouveau cheval des écuries de voltige de la Cigogne, ou encore d’Unieck, monture confiée par Handi Equi Compet à Thibault Stoclin pour les Jeux paralympiques de Rio. Séduits par son modèle, ses allures et son coup de saut, le couple de passionnés à la tête du haras des Coudrettes a donc ramené en Normandie ce bai alors âgé de trois ans, top price des ventes 2015.
 
"Très beau, sympa et très bon élève"
 
Cette année, Moneymaker a côtoyé les poulinières et poulains des Coudrettes sur les vertes praires du Mesnil-Mauger dans le Calvados. Il a également débuté sa formation au saut d’obstacles sous la selle de Delphine Pérez, la cavalière du haras. Après quatre parcours de Formation effectués en mars à Saint-Lô et en avril à Auvers, le jeune mâle inscrit au stud-book BWP a bouclé quatre sans-faute dans des épreuves de qualification du Cycle classique disputées en mai au Pin-au-Haras et en juin à Deauville. "Moneymaker est un superbe cheval doté d’un magnifique coup de saut. Quand il est arrivé à la maison, il était encore assez étalon dans son comportement, ce qui est parfaitement normal à cet âge, d’autant plus au milieu de juments et de poulains. Delphine, formidable cavalière rompue à la formation des jeunes entiers, s’est bien occupée de lui en prenant tout le temps nécessaire pour le relâcher. Elle l’adore! Ses parcours se sont très bien passés", se réjouit Emmanuèle Perron-Pette.
Un an après l’avoir acquis, naturellement, sa propriétaire est toujours aussi heureuse de le compter parmi ses pensionnaires. "Nous sommes évidemment satisfaits de son évolution. Moneymaker n’a rien perdu de son modèle ni de son passage de dos. Ses derniers parcours ont été splendides. Il est très beau, sympa et très bon élève. À cet âge, on ne peut jamais prédire qu’un cheval sautera des Grands Prix, mais pour l’instant, il est clairement meilleur que la moyenne." Rendez-vous en 2024 aux Jeux olympiques?

Ci-dessous, vous pouvez revoir la magnifique prestation de Moneymaker aux ventes Élites Fences 2015

À lire également...

Réagissez