La Grande-Bretagne se rattrape à Gijón

Robert Bevis, membre de l'équipe britannique, a brillé !
Crédit : CSIO 5* Gijon

Samedi 27 août - 17h53 | Yeelen Ravier

La Grande-Bretagne se rattrape à Gijón

L'ultime étape de Coupe des nations du circuit de seconde division vient de s'achever au CSIO 5* de Gijón, et c'est la Grande-Bretagne qui s'est imposée. L'Espagne, chez elle, et les Pays-Bas ont complété le podium.

L'essentiel

Après l'échec par équipes sur le circuit de Coupe des nations, où la Grande-Bretagne n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale de Barcelone ni à se maintenir en première division l'année prochaine, et celui des Jeux olympiques où elle n'avait même pas été qualifiée pour la finale par équipes, la Grande-Bretagne s'est rattrapée aujourd'hui en s'adjugeant la Coupe des nations de Gijón. Sur un parcours très difficile, Tim Sockdale et Robert Bevis, associés à Fleur de l'Aube et Courtney Z, ont réussi à signer un sans-faute et un quatre points chacun. Samuel Hutton, en selle sur Happydam, a également bouclé le score vierge en première manche. Au total, les Britanniques ont accumulé seize points. 
Ce sont les Espagnols qui ont terminé deuxièmes, écopant de dix-sept points au total, le point de temps d'Eduardo Alvarez Aznar et Fidux faisant la différence. Ce dernier, ainsi que Gerardo Menezes et Sergio Alvarez Moya, ont signé le sans-faute parfait en seconde manche, remontant l'équipe sur le podium. Avec vingt points au total, les Néerlandais ont complété le trio de tête. Doron Kuipers, aux rênes de Zinius, et Sanne Thijssen, en selle sur Captain Cooper, n'ont écopé d'aucune faute en seconde manche. 
L'Egypte, le Mexique, le Portugal et la Norvège ne sont parvenus à se qualifier pour la seconde manche.

Les tops et flops

Jolie performance de Robert Bevis et Courtney Z, jument de quinze ans qu'il monte depuis fort longtemps, passée d'ailleurs un temps sous la selle d'Olivier Guillon, écopant de quatre puis zéro points. Le top de la journée revient à Elizabeth Gingras. La Canadienne a été la seule à réaliser le double sans-faute dans cette épreuve, associée à Zilversprings, gris de douze ans qui a été formé par Alain Jufer.

Quant au léger flop du jour, il est revenu à Anthony Condon. Malheureusement, l'Irlandais a déroulé une seconde manche bien compliquée avec Aristio, son fils d'Arko III, accusant seize points.

Les Bleus

La Coupe des nations de Gijón n'a malheureusement pas bien démarré pour les Tricolores. Parti en ouvreur, Bernard Briand Chevalier a malheureusement accusé douze points avec Qadillac du Heup. Ensuite, Harold Boisset et Quolita Z, qui avaient malheureusement subi une élimination le premier jour puis un tour à huit points hier, ont une nouvelle fois écopé de deux fautes. Frédéric David, associé à Equador van't Roosakker, est sorti avec le même score, péchant sur le vertical cinq et l'entrée du dernier double, un vertical de palanques. Dernier à partir en deuxième manche, Julien Epaillard a bouclé un bon sans-faute sur Quatrin de la Roque*LM.

En seconde manche, les choses se sont un peu améliorées pour les Français. Bernard Briand Chevalier, péchant sur la rivière, et Harold Boisset ont écopé de quatre points, tandis que Frédéric David en a récolté cinq. Déception tout de même pour Julien Epaillard. Après un excellent sans-faute au premier tour, le Tricolore a fait tomber le vertical numéro trois et a ensuite préféré abandonner, sortant de piste avec un Quatrin de la Roque*LM très raide et légèrement boiteux. C'est une septième place pour l'équipe de France.
 

À lire également...

Réagissez