Jeudi 30 septembre - 11h28 | admin_root

« Je redécouvre un nouveau cheval », Rémy Issartel.

Du 23 au 26 septembre, l’Ecole nationale d’équitation de Saumur accueillait la Grande Semaine de l’élevage ainsi que son traditionnel CDI 3*. Après avoir organisé les Masters Pro en début de mois, l’ENE ouvre cette fois ses portes aux cavaliers internationaux.

 

 
Dans le Grand Tour, deux couples français se sont tout particulièrement illustrés, [Marc Boblet] avec [Whitni Star] et [Remy Issartel] avec [Hilton du Clotobie]. Les deux cavaliers ont respectivement pris la troisième place de la Libre Grand Prix et la troisième place du Grand Prix.
 

 
« Pour moi le Grand Prix a été horrible, explique Marc Boblet qui termine neuvième de cette épreuve avec 64,596%. Quand je suis entré dans le manège, Whitni s’est complètement éteint et je pense que cela est dû au fait d’avoir déroulé en indoor pour la première fois depuis longtemps. Je crois que cette reprise a été la plus mauvaise de la saison ». Le dimanche, dans la Libre, tout est différent et le couple s’empare de la troisième place avec une très belle moyenne générale de 71,350%. «  A la détente de la reprise en musique, j’ai monté  Whitni avec plus de pression, ce que je n’avais pas fait pour le Grand Prix alors qu’il a besoin de ça. Sur le carré j’ai réussi à garder cette pression et je suis très satisfait des notes techniques qui vont de 68% à 70%. Je suis content car j’ai pu inverser les choses pendant le concours pour régler le problème. »

 
 
De son côté, Rémy Issartel a connu un scénario différent puisqu’il termine troisième du Grand Prix le premier jour avec son fidèle Hilton du Clotobie et une moyenne de 66,213%. « Je suis très content, le cheval a vraiment passé un cap et nous avons changé beaucoup de choses ces derniers temps qui payent maintenant. Pendant les Masters Pro j’avais été un peu perturbé de tous ces changements et je n’avais pas déroulé un bon Grand Prix mais là tout est en place et j’ai le sentiment de redécouvrir un nouveau cheval. Dans le Grand Prix j’avais vraiment l’impression de ne pas être à fond, que Hilton en avait encore sous le capot », s’enthousiasme Rémy Issartel. Ce couple avait lui aussi choisi l’option de participer à la Libre Grand Prix et pour Rémy c’était l’occasion de présenter pour la deuxième fois sa nouvelle chorégraphie en vue du CDI-W de Lyon. «  Dans la Libre, Hilton était un peu fatigué et j’ai eu des soucis sur mes deux lignes de changements de pied ce qui m’a décalé dans la musique et cela m’a couté très cher. Mais le cheval est plus relâché et a une meilleure attitude. Il a beaucoup progressé dans tous les mouvements ainsi que dans le passage et le piaffe ». Le couple prend la neuvième place de cette épreuve avec une moyenne de 66,500%.
 

 
Actuellement, Rémy commente les épreuves de dressage des Jeux équestres mondiaux pour Equidia, expérience qu’il avait déjà découverte pour les championnats d’Europe de Windsor l’an passé. En vue des premiers résultats, les Néerlandais devraient s’emparer de la médaille d’or par équipe mais pour la suite du classement Rémy Issartel confie que : « ce soir ça va être très chaud. Les Allemands, les Anglais et les Américains sont très proches et les cavaliers auront beaucoup de pression mais je vais me risquer à dire que pour moi les Allemands conserveront leur médaille d’argent ».
Marc Boblet avec Whitni Star et Rémy Issartel avec Hilton du Clotobie seront tous les deux présents au CDI-W de Lyon du 27 au 31 octobre.
 

 
Elodie Muller
 

À lire également...

Réagissez