''Il fallait se battre'', Roger-Yves Bost

Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince ont été parfaits cette semaine à Rio!
Crédit : Scoopdyga

Vendredi 19 août - 22h07 | À Rio, Yeelen Ravier

''Il fallait se battre'', Roger-Yves Bost

La fin des Jeux olympiques de Rio a sonné. Au terme de l'épreuve individuelle, dont il est sorti avec un sans-faute puis un tour à cinq points, Roger-Yves Bost ne peut que se réjouir de la performance de la jeune Sydney Une Prince, qui démontré tout son talent. 

Sans-faute lors de la première manche de la finale individuelle de saut d'obstacles, Roger-Yves Bost a malheureusement écopé de quatre points sur le large oxer en sortie du triple, avec un point de temps. C'est une seizième place pour le Barbizonnais et Sydney Une Prince, la belle alezane de François Badel. "Je suis un peu déçu d'avoir fait cette barre", commence le pilote à sa sortie de piste. "Je la sentais un tout petit peu fatiguée au paddock, et les terrains durs peuvent la gêner quelques fois. Il y avait énormément de sans-faute, il fallait se battre. J'avais déjà travaillé sur des triples similaires à la maison. Il est difficile parce que l'entrée est grosse donc il faut rentrer doucement. En milieu de triple, j'ai eu du mal à le sauter ! C'était haut et large. Si les deux manches s'étaient enchaînées un peu plus vite, ça aurait plus convenu à Sydney. Là, je la sentais légèrement rouillée. C'est la seule faute qu'elle a faite de la semaine. Il y en a qui sont au barrage qui ont fait des fautes avant. C'est le jeu... C'est aujourd'hui où il fallait être bon. Et puis, nous sommes quand même champions olympiques ! 

L'individuel, c'était du bonus pour moi. J'ai pris du plaisir. J'y croyais un peu après mon premier sans-faute, mais on y croit toujours un peu. 

La jument a été magnifique toute la semaine. Elle a un gros coeur, elle est très respectueuse. C'est une jument hors du commun. Elle est un peu comme Myrtille, elles donnent encore plus que ce qu'elles peuvent !

Nous avons eu une équipe incroyable, nous sommes champions olympiques. C'est un rêve que l'on ne pensait pas atteindre. Nous avons eu une semaine difficile mais nous avons connu tous nos problèmes avant le début de la compétition. Nous nous étions fixés deux médailles, nous en avons eu trois ! J'espère qu'il ne faudra pas attendre quarante ans avant d'en re-décrocher ! Nous avons réussi ! Le moment que je retiendrai de ces Jeux, c'est quand j'ai appris que j'étais champion olympique. Je ne l'aurais jamais cru."

À lire également...

Réagissez