''C'est un rêve, je n'en reviens pas!'', Roger-Yves Bost

Roger-Yves Bost a été fabuleux, assurant la médaille de la France aujourd'hui.
Crédit : Scoopdyga

Mercredi 17 août - 20h38 | Propos recueillis à Rio par Yeelen Ravier

''C'est un rêve, je n'en reviens pas!'', Roger-Yves Bost

Il est celui qui a bouclé la boucle aujourd'hui. Passé en troisième position, après les premiers sans-faute de Philippe Rozier (un point) et Kevin Staut, Roger-Yves Bost a assuré la médaille d'or à la France en signant un parcours d'anthologie sur Sydney Une Prince.

À sa sortie de piste, Roger-Yves Bost ne savait même pas qu'il venait de décrocher l'or olympique pour l'équipe de France. "Cela me fait tout bizarre d'être champion olympique par équipes", commence le surnommé Bosty en rigolant. "J'étais un peu fatigué ! Je ne savais même pas que nous avions gagné l'or en sortant de piste en plus ! Je n'avais pas calculé, je préferais faire mon truc. Quand je les ai vus tout contents à la sortie, j'allais leur demander si nous avions une médaille, mais quand je les ai vus tous en train de pleurer, j'ai compris ! C'était incroyable. Jamais je ne m'étais dit que nous allions être champions olympiques, c'était un rêve. Je n'arrive pas à réaliser, je n'en reviens pas !

Nous avions une excellente dynamique depuis le début de la journée. Toutes nos mauvaises ondes sont arrivées avant le début de la compétition en fait ! Depuis deux jours, ça allait. Les Français sont toujours meilleurs quand ils ont des problèmes, c'est bien connu ! Nous nous sommes donnés, nous avions envie et des chevaux en pleine forme. 

Sydney était magnifique aujourd'hui ! Elle s'est beaucoup donnée aujourd'hui, j'espère qu'elle ne sera pas trop fatiguée pour l'individuel. Elle a signé un magnifique double sans-faute. Elle a été présente jusqu'à la fin. En plus, avant de rentrer en piste, je la sentais un peu rouillée au paddock. Même sur le numéro un, elle n'a pas fait un joli saut, j'ai été obligé tout de suite de ré-enclencher la machine. Ce parcours était le plus long de toute ma vie ! Le sol est un peu dur, il y a la pression, et les chevaux commencent à fatiguer. Les plus âgés auront du mal. Il va falloir se remotiver pour l'individuel maintenant. Nous allons essayer de faire quelque chose !"

À lire également...

Réagissez