''Je ne peux pas être déçu!'', Philippe Rozier

Philippe Rozier a lancé l'équipe de France avec un joli tour malgré quatre points.
Crédit : Scoopdyga

Mardi 16 août - 17h30 | À Rio, par Yeelen Ravier

''Je ne peux pas être déçu!'', Philippe Rozier

Premier Tricolore à s'élancer dans la première manche de cette finale par équipes, Philippe Rozier a signé un magnifique tour sur un Rahotep de Toscane pas du tout à l'effort, malgré une petite faute sur la latte de la rivière, très fautive en ce jour.

Lançant les parcours français de belle manière, Philippe Rozier est évidemment heureux de sa performance. "Je suis content rien que pour le fait que Rahotep a sauté aussi bien que le premier jour ! J'ai la même mesure, les mêmes sentiments. Je sens qu'il ne force pas du tout, il a la même aisance que le premier jour. C'est le côté positif ! C'est vraiment dommage pour ma faute à la rivière, il ne faute jamais dessus normalement. J'ai même eu le sentiment que j'ai fait une foulée de plus pour l'aborder. J'ai peut-être été trop aspiré et je me suis retrouvé un peu dans le pied. J'étais très concentré sur l'oxer d'avant., j'avais un bon galop. Je n'ai pas pu appuyer ma dernière foulée comme je l'aurais aimé. 
La rivière est assez subtile pour deux choses. Comme dimanche, il y a un gros caisson devant et les chevaux ne voient pas l'eau. Je suis plus friand du système du chef de piste Uliano Vezzani où les chevaux peuvent vraiment voir l'eau à l'avance. Là, ils ne peuvent pas juger ce qu'ils vont sauter. 

Moi, personnellement, je n'ai pas eu plus de pression aujourd'hui, et j'ai ressenti plus d'émotions hier parce qu'on avait vraiment enclenché la chose de belle manière. Pour moi, hier, c'était très important parce qu'il fallait donner le tempo de l'équipe en tant qu'ouvreur. Le cheval est parfait. La dernière ligne était incroyable. En sortie de piste, il n'est pas épuisé du tout. Je n'ai pas le sentiment d'être allé chercher les ressources. J'ai un sentiment mitigé parce que j'aurais évidemment préféré faire un sans-faute. Je ne vais pas dire que je suis déçu parce que ce n'est pas vrai. Si Rahotep saute comme ça jusqu'au bout... 

Le parcours est très bien, et je le trouve plus facile que le premier jour. Le premier était plus difficile je trouve."

À lire également...

Réagissez