Dans l’œil d’Alain Francqueville : ’’Valegro présente une maîtrise absolue de l’ensemble du répertoire’’

Crédit : DR

Lundi 15 août - 20h25 | Johanna Zilberstein

Dans l’œil d’Alain Francqueville : ’’Valegro présente une maîtrise absolue de l’ensemble du répertoire’’

Chaque soir, un expert analyse pour GrandPrix-Replay la compétition de la journée aux Jeux olympiques de Rio. En dressage, c'est Alain Francqueville qui partage son expertise. Ce lundi, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France revient sur l’énième triomphe de Valegro, sur la belle médaille d’Isabell Werth et sur les performances de Severo Jesus Jurado Lopez, véritable révélation de ces JO de Rio.

La Libre, épilogue de beaux JO pour le dressage
’’La Fédération équestre internationale voulait que le dressage se rapproche de l’art équestre et c’est ce que nous avons vu sur ces quatre jours de compétition. Les chevaux sont de plus en plus expressifs sans être dans la contrainte : le trot est plus expressif et les galops plus montants Cela me rappelle la phrase du Duc de Newcastle : ’’Parfaire la nature par la subtilité de l’art’’. Les chevaux étaient à l’écoute et donnaient le meilleur d’eux-mêmes. On a vu des chevaux qui évoluaient dans la légèreté, que soit dans les mouvements de base ou de haute école, au rythme de la musique leur permettant de "danser" et de montrer les plus belles possibilités du dressage.
Ces Jeux olympiques ont montré que le dressage évolue dans le bon sens, grâce à un niveau technique et des règles strictes qui coupent l'herbe sous le pied des spécialistes de la critiques !’
 
Le jugement sous son meilleur jour
’’Les épreuves ont été très bien jugées, grâce aux juges mais également aux superviseurs. La cohérence observée dans les notations est à saluer. Grâce aux corrections, il n’y a eu que peu d’écart entre les juges.’’
 
Valegro et le reste du monde
’’Actuellement, Valegro présente une maîtrise absolue de l’ensemble du répertoire, notamment dans les airs de haute école. Il a montré un mariage entre l’impulsion, la propulsion et l’harmonie qui est tout à fait remarquable. C’est un cheval exceptionnel, puissant mais à l’écoute. Il exécute les mouvements sans être dans l’effort, avec beaucoup de présence et d’expression ! Quand on compare chaque mouvement qu’il fait avec ceux que font les autres, c’est assez flagrant.’’
 
Rio, le retour d’Isabell Werth
’’Isabell a eu une période où elle a enchaîné les petits problèmes avec les chevaux. Ainsi, aux Jeux équestres mondiaux de 2014, elle a présenté une jument incroyable mais qui s’est blessée (Bella Rose, qui n’a pas fait son retour à la compétition depuis, ndlr). Même si elle fait partie des meilleures cavalières de la planète, elle a besoin d’un cheval ! Et, pour les Jeux olympiques, il faut un cheval rodé, préparé et connu des juges. Ce qu’elle a fait à Rio avec Weihegold est exceptionnel.’’
 
Le top quatre
’’Kristina Sprehe a présenté une reprise vraiment belle. Laura Graves aussi. Verdades avait de très beaux mouvements, et a montré une belle symétrie, notamment dans l’enchaînement changements de pieds aux deux temps puis au temps. Le rassembler était très maîtrisé. La seule chose à dire est que, peut-être, il pourrait être plus assis.’’
 
La révélation Severo Jesus Jurado Lopez
’’Il a présenté une très belle Libre aujourd’hui. Son enchaînement pirouette au galop puis pirouette au piaffer relevait vraiment de l’art équestre ! Lorenzo, son cheval, était parfaitement en confiance et puis il est très souple et expressif.’’
 
La France a encore du travail
’’En dix ou quinze ans, le dressage a bien évolué en France, et l’on compte beaucoup plus de cavaliers dans le Grand Tour. Désormais, la France doit s’atteler à former la relève, cette nouvelle génération qui évolue en ce moment en Poneys, Juniors et Jeunes Cavaliers. Il faut assurer la transmission pour fabriquer la succession.
En ce qui concerne les Jeux olympiques, la sixième place par équipes de la France aux JO de Pékin est à reconquérir.’’

À lire également...

Réagissez