''J'ai ressenti du stress pour la première fois de ma vie'', Charlotte Dujardin

Quatre ans après leur premier sacre à Londres, Charlotte Dujardin et Valegro ont à nouveau été sacrés champions olympiques.
Crédit : Scoopdyga

Lundi 15 août - 19h39 | À Rio, Yeelen Ravier

''J'ai ressenti du stress pour la première fois de ma vie'', Charlotte Dujardin

Quatre ans après leur premier sacre individuel à Londres, Charlotte Dujardin et Valegro ont terminé aujourd'hui leurs Jeux olympiques par une nouvelle médaille d'or. Après Michael Jung et Sam, c'est donc un autre couple d'exception qui a signé le doublé à Deodoro, rempli d'émotions.

Couverts d'or par équipes et en individuel au Greenwich Park de Londres en 2012 lors des derniers Jeux olympiques, Charlotte Dujardin et l'incroyable Valegro avaient face à eux l'objectif de taille de réitérer leur performance. Peu sorti cette saison, une fois au CDI 3* de Hartpury début juillet, le couple n'avait pas montré l'étendue de son talent depuis des mois, laissant vaguer les passionnés de sport à des possibles surprises. D'autant plus que son titre aux championnats d'Europe d'Aix-la-Chapelle en août dernier avait fait couler de l'encre. Mais cet après-midi, sous un soleil revenu, les deux camarades n'ont pas démérité. En plus d'une médaille d'argent par équipes vendredi, Charlotte Dujardin et Valegro ont en effet décroché l'or individuel. "Je savais que c'était possible de gagner une médaille, mais ça allait être très difficile.", confie la dresseuse quelques minutes après son sacre. "Ce jour, ici, est très spécial pour moi. Après ma médaille d'or en individuel à Londres, ce qui était déjà incroyable, réaliser le doublé, c'est incroyable. Pour la première de toute ma vie, j'ai ressenti du stress. J'ai senti la pression sur moi à cause de ce précédent titre à Londres. Quand je suis rentrée en piste, j'ai essayé d'oublier l'extérieur et je me suis dit que ça allait aller.

Amenant son crack à son pic de forme à l'abris des regards, la Britannique a su conquérir ces Jeux olympiques. "Pour avoir cette médaille, il a fallu une dure et longue préparation. Rien que participer aux Jeux olympiques et être ici nécessitent un travail incroyable. Je tiens donc à remercier tous les gens qui ont rendu ceci possible, mes amis, grooms, famille... Quelqu'un est venu me voir après le Grand Prix pour me dire que j'étais comme un animal et que j'étais très très acharnée pour vouloir une médaille sans avoir l'air anxieuse. Mais c'est Isabell qui me rend comme ça, elle est tellement motivée, tellement douée depuis des années, je suis obligée !''

À quatorze ans et après un championnat du monde, trois championnats d'Europe, deux finales de Coupe du monde et deux Jeux olympiques, Valegro a sans doûte profité de sa dernière olympiade, tout comme sa cavalière qui a su en tirer le meilleur. "Valegro est tellement incroyable ! C'est un sentiment génial d'avoir cette connexion avec votre cheval. J'ai senti que rien n'allait pouvoir le perturber, il a tout essayé. C'est vraiment beaucoup d'émotions pour moi. Je sais bien que ces Jeux olympiques étaient les derniers que je disputais avec Valegro, et probablement le dernier championnat tout court. Cela donne une saveur plus particulière et m'a donné encore plus d'émotions. C'est le cheval d'une vie. Je lui dois énormément et j'aimerais que tout le monde se souvienne de ce qu'il a fait."

À lire également...

Réagissez