''Nous n'allons pas nous décourager'', Philippe Guerdat

Philippe Guerdat se dit combattif et ne veut pas abandonner la bataille.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 14 août - 20h05 | À Rio, Sébastien Roullier et Yeelen Ravier

''Nous n'allons pas nous décourager'', Philippe Guerdat

Après le forfait de Hermès Ryan des Hayettes, à la suite d'une petite fracture, et l'alerte sur l'état de santé de Flora de Mariposa, l'équipe de France pensait avoir balayé la malchance de ses Jeux olympiques de Rio. Après la chute éliminatoire, pour l'individuel, de Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa, leaders des Bleus, Philippe Guerdat s'est exprimé.

En début de semaine, Simon Delestre avait annoncé son forfait pour ses Jeux olympiques de Rio. Le crack Hermès Ryan des Hayettes s'étant blessé, le numéro deux mondial ne s'est pas engagé dans la compétition, cédant sa place à Philippe Rozier et Rahotep de Toscane. Puis, il y a deux jours, une nouveau coup dur vétérinaire avait ébranlé la préparation de l'équipe de France. Flora de Mariposa souffrait d'un début de coliques, qui a été soigné par Jérome Thévenot, vétérinaire fédéral qui devrait être tout de même salué. Finalement, Pénélope Leprevost avait décidé de sauter cette première épreuve qualificative, la jument s'étant parfaitement rétablie. Aujourd'hui, après les deux bons sans-faute de Philippe Rozier et Roger-Yves Bost, puis le quatre points de Kevin Staut, le ciel a recommencé à s'assombrir puisque Pénélope Leprevost est tombée à la réception d'un oxer, la jument trébuchant. "Les trois premiers tours nous ont relancé dans une bonne dynamique. Ils ont tous été parfaits et ont bien monté. La faute de Kevin et Rêveur est peut-être due à un peu d'inattention sur le dernier, mais c'était bien.", a déclaré Philippe Guerdat en fin de journée. "Quand je leur ai parlé toute à l'heure pour débriefer en vitesse, je leur ai dit que les quatre ont été superbes ! Ce trébuchement aux Jeux olympiques, c'est un coup du sort que nous ne pouvons pas prévoir. Notre rôle est de se reconcentrer pour la finale par équipes et de remotiver Pénélope. Nous sommes là pour une médaille par équipes et je pense que nous sommes encore dans la course pour espérer en décrocher une. C'est le plus important !

"Nous sommes solidaires"


Nous avons des moments compliqués à traverser. Nous savons tous que dans les championnats, il y en a toujours. Là, c'est vrai que c'est une accumulation... Nous essayons de positiver en se disant que la chance va bien finir par tourner de notre côté ! Ludger Beerbaum, aux Jeux de Barcelone, était tombé lors de la première épreuve et il a fini champion olympique ! Bon, ce n'est plus possible maintenant parce que le règlement a changé mais par équipes, cela peut toujours arriver. 

Le fait que Pénélope ne soit plus en course pour l'individuel ne changera pas mes plans. Comme je l'ai dit quand j'ai dû faire mes engagements pour mardi, même si Pénélope est extrêmement déçue, il ne faut pas se décourager. C'est le meilleur couple que l'on ait dans l'équipe, donc nous n'allons pas tout changer et faire partir quelqu'un d'autre en dernier... Nous sommes solidaires et Pénélope n'est quand même pas quelqu'un de fragile, elle est forte. 

"Nous allons essayer de décompresser"

J'ai trouvé ce premier parcours très bien, plus difficile qu'à Londres, sans être énorme. Il y a quand même eu un bon nombre de sans-faute ! Cela a permis de faire un petit tri. Certains chevaux, qui sautaient très bien hier dans la warm-up, ont moins bien sauté aujourd'hui. Après, les équipes favorites sont toujours dans le coup. Le dernier double était subtil parce que le contrat de distance pour aller le sauter était compliqué. Les premiers l'ont sous-estimé. Tout le monde s'était monté la tête dessus, comme McLain Ward qui a fauté dessus alors que c'était quelque chose de facile normalement pour lui. Nous, nous n'avons pas fauté dessus !

Nous viendrons monter les chevaux demain matin tôt, parce qu'ils annoncent une chaleur écrasante. Ce soir, nous allons rester ensemble et dîner dans un bon restaurant à côté du village olympique. Nous allons essayer de décompresser, sans sortir des Jeux. Nous n'allons pas faire la fête, ça c'est sûr. Nous la ferons mercredi soir si l'on décroche une médaille ! Et nous n'irons pas non plus à la plage au risque d'avoir une insolation !

À lire également...

Réagissez

  • arabebarbe - le 15/08

    Compétent, courageux, pertinent, chaleureux, humain : Monsieur Philippe Guerdat.

  • Christine Carre - le 14/08

    Tout ce que l'on voulait entendre Mr Guerdat. En tout cas, on y croit encore. Le vent va tourner!