''Ce n'est que le premier jour'', Kevin Staut

Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC ont signé un bon premier tour à Deodoro.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 14 août - 17h46 | Propos recueillis à Rio par Yeelen Ravier

''Ce n'est que le premier jour'', Kevin Staut

Deuxième Veste Bleue à partir dans cette première qualification des Jeux olympiques, Kevin Staut a bouclé un joli tour avec le subtil Rêveur de Hurtebise*HDC, pénalisé de quatre points sur la dernière barre d'oxer de l'ultime obstacle. 

À sa sortie de piste, Kevin Staut, bien que déçu, est tout de même satisfait de la performance de Rêveur de Hurtebise*HDC pour ce premier jour de compétition. "Le cheval est en forme. Il était déjà très bon pendant la warm-up hier. Il était encore très bien aujourd'hui. J'aurais mérité une faute sur l'oxer sur bidet, en numéro neuf, parce que nous n'étions pas du tout connectés. Je l'ai abordé dans une situation difficile. Il a donné un gros effort sur cet obstacle. Il a envie de donner, il est vraiment en pleine forme. Je savais que le dernier obstacle était fautif et j'ai surtout essayé de soigner mon double, qui fait beaucoup de fautes et même des refus ! Rêveur a très bien sauté cette combinaison. Je n'ai pas trop d'explication technique à propos de cette faute sur l'oxer. Ce qui est bien, c'est que je sens le cheval frais, en pleine forme. Il a envie et il est volontaire ! Le parcours d'aujourd'hui est bien construit, assez difficile pour un premier jour. Le chef de piste est très subtil et cela va rendre ce championnat très beau !

Ce qui nous est arrivé ces derniers jours, c'était long. Nous étions déjà fatigués avant de commencer. C'est sûr que pour Simon, c'est terrible. Au-delà de la perte pour l'équipe, c'est vrai qu'humainement je suis très proche de Simon et j'ai eu beaucoup de peine pour lui et pour ses ambitions. Il avait déjà connu des gros incidents à Londres et il pensait pouvoir essuyer ce malheur olympique. Là, il a été dans une situation pénible. Après, il a fallu se reconcentrer sur l'objectif et quarante-huit heures avant le départ, Flora a eu un petit souci. C'était une longue nuit, beaucoup de stress. Maintenant, tout rentre dans l'ordre. Maintenant, nous voyons d'autres déconvenues dans d'autres équipes comme Marcus Ehning qui déclare forfait ce matin, Jur Vrieling qui se fait éliminer... Il y a beaucoup de rebondissements pour un premier jour ! Toute cette pression olympique donne cette intensité.

Philippe a fait un bon sans-faute, la malchance ne pouvait pas continuer ! Nous smmes restés mobilisés et solidaires. Cela fait plus d'une semaine que nous sommes là et c'est un peu long. Il y a d'abord eu l'enthousiasme des deux médailles d'or de complet. Maintenant la compétition est partie, les chevaux vont très bien. Ce n'est qu'un premier jour. Comme aujourd'hui cela ne compte pas pour l'équipe, je préfère faire la faute là. Il fallait rentrer dans les soixante-cinq pour demain donc il n'y a pas de souci pour moi. Tout est bien et nous restons motivés ! Pour l'instant, ça va.

Le stade, je le trouve magnifique. Nous avons déjà pu le sentir pendant la finale obstacle du concours complet. La piste est bonne, le sol est de qualité. L'environnement global est génial, c'est très agréable pour les chevaux. Il y a beaucoup d'espaces verts à proximité, vers le parcours de cross, c'est important pour le moral des chevaux, qui sont là depuis douze jours."

À lire également...

Réagissez