L’Allemagne de Weihegold terrasse la Grande-Bretagne de Valegro

Quatre ans après l'exploit britannique de Londres, l'Allemagne a retrouvé sa place au sommet de l'Olympe en dressage.
Crédit : Scoopdyga

Vendredi 12 août - 23h49 | À Rio, Sébastien Roullier

L’Allemagne de Weihegold terrasse la Grande-Bretagne de Valegro

Dans le Grand Prix Spécial des Jeux olympiques de Rio aujourd’hui, non seulement l’Allemagne a encore accru sa domination sur la Grande-Bretagne par rapport au Grand Prix, mais sa capitaine de route, l’infatigable Isabell Werth, s’est également payé le luxe, avec la brillante Weihegold, de mettre un terme à la domination sans partage de Charlotte Dujardin et Valegro. Voilà qui rebat totalement les cartes en vue de la Reprise Libre en Musique de lundi! Les États-Unis ont remporté le sprint pour le bronze et la France n’a plus de couple en lice.

 - L’Allemagne de Weihegold terrasse la Grande-Bretagne de Valegro

Hélas, il n'y aura pas de RLM pour Karen Tebar et Don Luis.
Crédit : Scoopdyga

Dès hier soir, le sort de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne était scellé, la première nation étant presque assurée de retrouver l’or qui lui avait échappé en 2012 à Londres pour la première fois depuis 1980, et la seconde étant déjà presque médaillée d’argent. Pour autant, le Grand Prix Spécial d’aujourd’hui, seconde manche de ce match par équipes et seconde qualificative individuelle, n’a nullement manqué de sel entre la lutte pour la médaille de bronze, la lutte pour l’hégémonie allemande et la lutte pour arracher les dix-huit tickets de la Reprise Libre en Musique.
Cette troisième bataille concernait deux couples français. En début de journée, Pierre Volla et Badinda Altena ne sont malheureusement pas parvenus à retrouver la même harmonie qu’hier. Au terme d’une reprise marquée par quelques fautes, le couple a obtenu une note tout de même sévère de 65.742%. La belle alezane n’ayant que dix ans, ce charmant duo a tout l’avenir devant lui. Cela s’est un peu mieux passé pour Karen Tebar et Don Luis, mais la locomotive du dressage tricolore n’a pas avancé à plein régime, et malgré de très belles choses dans les airs relevés, les bonnes notes n’ont pas pu cumuler les moins bonnes ni effacer quelques fautes. Avec une moyenne de 72.773%, en-dessous de ses espérances, la deuxième paire française échoue à un point de la qualification. Dommage. On aurait tant aimé la revoir lundi…

Belle sensation américaine

Belle sensation américaine - L’Allemagne de Weihegold terrasse la Grande-Bretagne de Valegro

Grâce à Weihegold, Isabell Werth a décroché la neuvième médaille olympique de sa carrière cet après-midi à Deodoro.
Crédit : Scoopdyga

Par la suite, la lutte pour la médaille de bronze a pleinement tenu ses promesses. Premiers à revenir en piste ce matin, les Suédois ont certes pu compter sur les 77.199% de leurs stars, Tinne Vilhelmson-Silfvén et Don Auriello, mais les notes de leurs autres couples ne sont guère montées, Patrik Kittel devant notamment se contenter de 73.866% avec Deja. Comme eux, les Néerlandais ne sont pas parvenus à relever la tête après un Grand Prix décevant. Seul Diderik van Silhout a réussi à améliorer son score avec le très bon Arlando (76.092% contre 75.900% hier). Ses deux coéquipiers, Hans Peter Minderhoud et Edward Gal, partenaires à la ville comme à la scène, n’ont guère ébloui le jury avec Glock’s Johnson (75.224%) et Glock’s Voice (73.655%). Le second n’est même pas parvenu à se qualifier pour la Libre… Pour la première fois depuis 2004, les Pays-Bas ont donc été boutés du podium.
Cette médaille de bronze a finalement récompensé une très belle équipe américaine, portée par Laura Graves et le magnifique Verdades (80.644%), cinquièmes de ce Grand Prix Spécial, comme de la RLM des Jeux équestres mondiaux de Normandie il y a deux ans. Les autres paires de l’Oncle Sam ont présenté des reprises plutôt solides, le quinquagénaire Steffen Peters obtenant 74.622% avec Legolas 92, Allison M. Brock 73.824% avec Rosevelt et Kasey Perry-Glass 73.235% avec Dublet.

Isabell Werth et Weihegold, la classe olympique!

Isabell Werth et Weihegold, la classe olympique! - L’Allemagne de Weihegold terrasse la Grande-Bretagne de Valegro

Deux fautes ont empêché Charlotte Dujardin et Valegro de remporter ce Grand Prix Spécial.
Crédit : Scoopdyga

 Les Britanniques, finalement médaillés d’argent comme prévu, ont rapidement accepté la suprématie allemande, Spencer Wilton en terminant avec 73.613% sur Super Nova II et Fiona Bigwood se montrant moins brillante qu’avant-hier avec Orthilia (74.342%). Carl Hester s’est battu comme un lion pour montrer le meilleur visage de Nip Tuck (76.485%), mais la Grande-Bretagne avait déjà perdu sa couronne quand Charlotte Dujardin est entrée en piste avec Valegro. Un Valegro frais mais moins dispos qu’hier à en juger par les quelques secondes de perte de contrôle dans la première diagonale des appuyers vers la gauche. Une deuxième faute est intervenue sur les changements de pied au temps. Pour autant, le reste a été très apprécié par le jury, permettant à la championne olympique en titre, dernière concurrente du jour, d’obtenir 83.025%.
Neuf minutes plus tôt, Isabell Werth a non seulement parachevé la parade allemande, mais surtout produit la meilleure reprise de ce deuxième test. Associée à Weihegold, une jument d’onze ans qu’elle ne monte que depuis le début de l’année, la capitaine de route de la Mannschaft a livré une prestation époustouflante d’impulsion, d’expressivité et de finesse, les notant allant crescendo jusqu’au salut final. Avec une moyenne de 83.711%, Werth, médaillée olympique pour la neuvième fois de son incroyable carrière, et pour la sixième fois en or, endosse désormais le costume de co-favorite pour la Reprise Libre en Musique de lundi. Elle aura fort à faire face à Charlotte Dujardin, qui présentera sa toute nouvelle reprise, mais aussi face à ses deux coéquipières en lice, la numéro un mondiale Kristina Bröring-Sprehe, seulement quatrième aujourd’hui avec un Desperados FRH pourtant brillant (81.401%), et Dorothee Schneider, dont la montée en puissance est admirable avec le bien nommé Showtime FRH, troisième de ce Spécial (82.619%).
Lundi, le podium individuel de ces JO de Rio devrait donc se jouer entre Werth, Dujardin, Schneider, Bröring-Sprehe et Graves, toutes au-dessus de 80% aujourd’hui. Cinq femmes pour trois places, le suspense est total. Rien de tel pour une discipline en pleine modernisation! 

Les classements ici

À lire également...

Réagissez