''Badinda est magique'', Pierre Volla

Pierre Volla et Badinda Altena ont remis la France en jeu !
Crédit : Scoopdyga

Jeudi 11 août - 16h16 | Propos recueillis à Rio par Yeelen

''Badinda est magique'', Pierre Volla

Relançant l'équipe de France de belle manière, le numéro trois de l'équipe, Pierre Volla, vient de dérouler une excellente reprise sur sa Badinda Altena. Malgré quelques irrégularités, le duo a finalement reçu une note de 71.500.

Quittant la piste d'une reprise notée à 71.500 %, Pierre Volla a remis l'équipe de France dans une bonne dynamique. Après une bonne reprise de Ludovic Henry hier et une petite déception suite à celle de Stéphanie Brieussel, le Tricolore et son alezane ont été parfaits. "Le sentiment en piste était bon, la jument était vraiment agréable. J'ai bien profité de cette belle piste !", confie-t-il à sa sortie du rectangle. "Il y a quand même quelques fautes, sûrement liées à un peu de contraction quand même. J'avais un peu d'appréhension dans les zig-zags parce que je la sentais repasser derrière. Elle a fait une petite foulée accrochée et dans les piaffers elle baissait un peu la tête. Je ne voulais pas mettre de pression. J'ai réalisé de bons piaffers et passages, mais ça ne paie pas beaucoup ! Sur la dernière ligne, j'essayais de la calmer, elle voulait tellement ! C'est ce qui fait la magie de cette jument. C'est très agréable parce que devoir pousser pour la dernière ligne, ce n'est jamais bon. Elle est magique.

Pour hier, c'est le jeu d'une équipe. Il y a eu du bon, du moins bon. Cela peut arriver à tout le monde. C'est arrivé l'an dernier à Arnaud et cela pourait m'arriver à moi, à tout le monde. Nous sommes là pour se soutenir. C'est une belle équipe, et nous sommes cinq, pas quatre ! (Le réserviste étant Alexandre Ayache, ndlr) Hier, j'ai parlé à Laurent Bousquet, qui m'a dit qu'il fallait courir les Jeux comme un autre concours, mais ça ne l'est pas.  Il faut essayer de monter  comme à la maison. J'ai essayé de me détendre, d'essayer d'oublier ce qu'il s'est passé hier. C'est aussi ce qui fait la magie de notre couple avec Badinda, c'est que quand on se fait plaisir ensemble, ça marche !

Badinda est très en forme. J'ai eu une grosse frayeur les deux premiers jours, juste après l'avion. Badinda était très chaude pendant deux jours. On ne sait pas si c'est la fatigue ou l'énervement. Même les chevaux de CSO ont connu ça. Elle a été très fraiche, du coup je m'étais posé plein de questions, si elle était très fraiche, ou pas... J'avais l'impression de voir un cheval de trois ans ! J'ai un peu paniqué. Lors de la visite vétérinaire,on a eu une grosse frayeur. On ne sait pas l'expliquer, peut-être que les vétérinaires cherchaient un peu. Nous sommes aux Jeux, c'est comme ça ! Personnellement, je l'ai très très mal vécu parce que c'est la première fois que mon cheval n'était pas accepté du premier coup à la visite vétérinaire. Je me suis vu ne pas faire les Jeux à ce moment là. C'est un moment que je n'oublierai pas mais qu'il faut oublier. Finalement, la jument est pile poil comme ce que l'on voulait. La piste est vraiment belle, comme toutes les autres comme aux championnats d'Europe. Elles sont magiques, c'est bien organisé. C'est vrai qu'il manque toujours un peu de public, c'est triste. J'espère qu'ils vont venir !"

À lire également...

Réagissez