Mercredi 10 août - 22h42 | Johanna Zilberstein

Dans l’œil d’Alain Francqueville : ’’Le classement du premier jour n’a pas beaucoup de sens’’

Chaque soir, un expert analyse pour GrandPrix-Replay la compétition de la journée aux Jeux olympiques de Rio. En dressage, c'est Alain Francqueville qui partage son expertise. Ce mercredi, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France revient sur le classement provisoire, sur les performances des premiers favoris et sur les premiers résultats tricolores.

Les JO en constante évolution
’’J’aimerais vraiment souligner que nous avons eu une très belle épreuve aujourd’hui. Le niveau augmente et on ne voit quasiment plus que de la belle équitation. Avant, dix ou quinze couples courraient en tête tandis que les autres étaient derrière et sentaient la sueur. Maintenant, la compétition est plus homogène et on assiste vraiment à du beau dressage.’’
 
Premier jour, premier groupe
’’Nous avons eu un bon premier jour. Dans l’ensemble, les couples sont assez proches de leurs points, notamment les bons qui sont déjà passés, comme Showtime, Cosmo, ou Dublet. Cela prouve d’une certaine stabilité. Je mettrais tout de même un petit bémol pour le système de qualification car les petites nations se sont montrées un peu justes au niveau des points. Dans certaines zones, il suffisait par exemple de réaliser deux fois 64% pour être qualifié.’’
 
La musique, une histoire de bon goût
’’J’ai remarqué qu’au passage des cavaliers français, l’organisation avait mis en fond la musique des écuyers du Cadre Noir. Je l’ai reconnu car c’est moi qui est assuré la direction artistique lors de l’enregistrement ! Je tenais à saluer l’organisation, qui a eu le souci de mettre de la musique équestre française pour nos cavaliers.’’
 
Les premiers seront les derniers
’’Quand les pays présentent des équipes, les deux meilleurs passent toujours à la fin, afin que les plus forts soient face aux plus forts. Ceci dit, certaines nations qui sont très fortes, comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, sont ’’obligées’’ d’envoyer d’emblée de très bons cavaliers. Le deuxième jour, les chevaux les plus forts sont présentés afin que les plus faibles ne soient pas notés dans un lot qui serait trop fort. Cela assure également une homogénéité dans le lot.
Pour les individuels, un tirage au sort est effectué selon le classement mondial, afin que les meilleurs passent également le deuxième jour.
C’est pour cela que les Hester, Dujardin, Werth et autres Kittel passeront tous demain. Quant à nous, nous pourrons compter sur Karen Tebar et Don Luis, qui fermeront la marche pour les Tricolores.’’
 
Dorothee, Sönke, Fiona, Gal… Et les autres
’’Globalement, ceux que l’on attendait en haut du classement ce premier jour sont là. Malgré sa petite faute, Dorothee Schneider frôle les 81% ! Sönke Rothenberger est également dans ses points. Fiona Bigwood, elle, est peut-être un peu en-dessous de ce qu’elle avait présenté au CDI 3* de Saumur, où elle avait ébloui tout le monde. Quand à Edward Gal, il est en-dessous des points qu’il aurait pu espérer mais Hans-Peter Minderhoud et Diederik van Silfhout devraient offrir des performances qui permettront aux Pays-Bas de rester dans le coup.’’
 
Le classement par équipes
’’Une chose est sûre, la compétition va être très serrée. Le combat va être dur entre la Grande-Bretagne et l’Allemagne. Si Charlotte Dujardin et Carl Hester offre de très belles prestations et que Kristina Sprehe et Isabell Werth sont dans leurs points, ce sera très serré.
Si la France est dixième aujourd’hui, elle peut encore terminer dans les six premiers. N’oublions pas que nous avions fait nos compte ainsi : un cavalier au score annulé et les deux autres à 70%. Ludovic est quasiment à 70%. Pierre, si Badinda Altena n’est pas trop énergique demain, devrait également tourner à 70%. Quant à Karen, nous attendons au moins 75%, ce qui devrait remettre la France dans les points que nous avions imaginé avant de partir. La France devrait être à nouveau en course, surtout que, entre le cinquième et le huitième, ça va se jouer à peu de chose.
Pour l’instant, rien n’est fait. Le classement par équipes du premier jour n’a beaucoup de sens car c’est demain que les points vont tomber. Il faudra voir si chacun est dans son créneau.’’

’’Difficile mais pas impossible de battre Valegro’’

Les performances tricolores
’’Ludovic a fait une bonne reprise. After You est un cheval avec de la qualité, mais il se balance parfois un peu au passage. Malheureusement, il y a eu cette faute dans la ligne des changements de pieds au temps, qui fait que les points ne remontent pas. On pouvait espérer que le couple fasse plus de 70% mais Ludovic a malgré tout bien gérer son cheval.
Quant à Stéphanie, elle a fait de bons mouvements mais Amorak était inquiet. Malgré tout, elle l’a bien piloté alors que ce n’est pas facile dans ce cas-là. Mais le cheval était tendu et les juges l’ont senti et les points n’arrivent pas.’’
 
Les performances à retenir
’’Fiona Bigwood a fait une belle performance. J’ai aussi bien aimé la reprise d’Agnete Kirk-Thinggaard. La belle surprise du jour est la jeune Brésilienne Giovana Prado Pass. Elle a présenté une belle équitation et son beau travail est à souligner.’’
 
Le coup de théâtre Parzival
’’C’est dommage mais… Si les Pays-Bas ont fait appel à Parzival, c’est qu’ils n’avaient pas d’autre cheval présentable. Ceci dit, il m’a semblé bien revenir malgré son âge. Ici, il aurait fait office de quatrième, en soupape en cas de problème. Car il vaut toujours mieux avoir un cheval à 70% que rien du tout en cas de contre-performance ! Désormais, les Néerlandais n’ont plus de marge de manœuvre.’’
 
Qui pour battre Valegro ?
’’Honnêtement, cela me semble difficile… Mais pas impossible ! Pour que Valegro soit imbattable, il faut qu’il aille bien et qu’il soit bien expressif. Après, je ne suis pas sûre qu’Isabell Werth et Weihegold soient assez stabilisées pour le battre. Quant à Kristina Sprehe et Desperados, ils vont sans doute tourner autour des 82%, ce qui ne sera surement pas suffisant, sauf si problème avec Valegro. Tout peut arriver !’’
 
Les couples à suivre demain
’’Évidemment, je suis impatient de voir Valegro ! Sinon, j’attends également Tinne Vilhelmson-Silfvén et Don Auriello, Patrik Kittel et Deja, Laura Graves et Verdades, Isabell Werth et Weihegold ainsi que Beatriz Ferrer-Salat et Delgado. Je veux également voir Anna Kasprzak et Donnperignon. Après avoir pris un coup lors de la visite vétérinaire aux championnats d’Europe l’an passé, elle n’a pas permis au Danemark de se qualifier par équipes. Maintenant que le Danemark a réussi à qualifier quatre cavaliers (et donc à faire une équipe composite, ndlr), il va être dangereux.’’

À lire également...

Réagissez