Michael Jung rejoint Charles Pahud et Mark Todd au panthéon du complet

Quel beau podium individuel !
Crédit : Scoopdyga

Mardi 09 août - 21h52 | À Rio, Sébastien Roullier

Michael Jung rejoint Charles Pahud et Mark Todd au panthéon du complet

Michael Jung et Sam sont encore un peu plus entrés dans l’histoire en conservant cet après-midi leur titre olympique acquis il y a quatre ans à Londres. L’Allemand et son génialissime crack sont seulement le troisième couple à réussir cette prodigieuse performance. Gloire à eux, et gloire à Astier Nicolas et Piaf de B’Neville, médaillés d’argent après avoir porté la France vers le sacre par équipes ce midi. Gloire à l’Américain Phillip Dutton, médaillé de bronze avec Mighty Nice. Et gloire enfin au concours complet, la plus olympique des disciplines équestres!

 - Michael Jung rejoint Charles Pahud et Mark Todd au panthéon du complet

Comme à Londres, après un dressage en-deçà de ses espérances, Michael Jung s'est montré impérial dans le cross et les deux tours d'hippique.
Crédit : Scoopdyga


Après le Néerlandais Charles Pahud de Mortanges sur Marcroix, en 1928 et 1932, et le Néozélandais Mark Todd sur Charisma, en 1984 et 1988, Michael Jung et Sam sont devenus le troisième couple de l’histoire du complet à conserver leur titre olympique, cet après-midi au stade équestre de Deodoro à Rio de Janeiro. Au terme d’un concours quasiment parfait, l’Allemand a donné encore plus de corps à sa stature de légende vivante de la discipline. Il a devancé un Astier Nicolas héroïque avec Piaf de B’Neville, parachevant le bonheur d’une équipe de France déjà médaillée d’or deux heures plus tôt. L’Américain Phillip Dutton, lui, a complété ce superbe podium individuel avec Mighty Nice.
Comme tous les quatre ans depuis 2004, les vingt-cinq meilleurs concurrents au termes du concours par équipes n’ont guère eu le temps de dissiper leurs émotions qu’il leur a déjà fallu se reconcentrer et se remettre à cheval pour disputer une seconde manche de concours hippique faisant office de finale individuelle. Sur un parcours réduit à neuf obstacles et douze efforts – c’est amplement suffisant après tant d’énergie dépensée – ils se sont donc disputé les médailles et les places d’honneur.
La première star à revenir en piste n’est autre que William Fox-Pitt, leader après le dressage, lourdement pénalisé de 30.4 points dans le cross et auteur d’un première manche d’hippique superbe ce matin. Là encore, aucune barre n’est tombée pour celui qu’il faut désormais surnommer "The Survivor" tant on a longtemps cru qu’il ne pourrait jamais remettre le pied à l’étrier. Sans sa mésaventure d’hier, le Britannique, douzième, aurait décroché une énième médaille d’argent, mais l’essentiel est sans doute ailleurs pour lui comme pour ses fans.
Sans faute également pour les champions du monde en titre, l’Allemande Sandra Auffarth et Opgun Louvo, onzièmes. Incontrôlable dans le cross, le Selle Français s’est montré impérial à l’hippique. On ne peut pas gagner à tous les coups! Huit points pour la Néozélandaise Jonelle Price et Faerie Dianimo, dix-septièmes, qu’on pourrait bien voir sur de grands podiums dans les années à venir. Quatre points pour Ingrid Klimke et Hale Bob, qui ont dû se contenter d’une quatorzième place. Le grand sacre individuel de l’Allemande n’est pas encore venu.

Le public brésilien a vibré jusqu’au bout !

Le public brésilien a vibré jusqu’au bout ! - Michael Jung rejoint Charles Pahud et Mark Todd au panthéon du complet

Astier Nicolas et Piaf de B'Neville repartent avec deux médailles de leurs premiers Jeux olympiques!
Crédit : Scoopdyga

Premier Mousquetaire à revenir en piste, Thibaut Vallette renverse l’oxer 3 avec un Qing du Briot*ENE-HN toujours aussi royal. Le lieutenant-colonel du Cadre Noir, médaillé de bronze l’an passé des championnats d’Europe, en a terminé à une très belle treizième place. Auteur de son second sans-faute de la journée, le méconnu Irlandais Jonty Evans n’a pas volé non plus sa neuvième place avec Cooley Rorkes Drift. Le public brésilien a eu la chance de pouvoir vibrer jusqu’au bout grâce à Carlos Parro et Summon Up The Blood, dix-huitièmes, à qui il n’a nullement tenu rigueur de leurs trois fautes! Quel bel état d’esprit. Même si les tribunes n’étaient qu’au tiers garnies, cela fait plaisir à voir.
Après leur parcours cauchemardesque du matin (dix-sept points), lequel a fait passer la Nouvelle-Zélande de l’or au chocolat, Mark Todd et Leonidas II ont signé un brillant sans-faute pour terminer septièmes. Pour un troisième titre olympique, la légende vivante du complet devra retenter sa chance dans quatre ans à Tokyo! Il aura soixante-quatre ans… Une faute pour la Canadienne Rebecca Howard, auteure de forts beaux JO avec Riddle Master, finalement dixième. Deuxième Français à l’œuvre, comme ce matin, Mathieu Lemoine ne peut empêcher deux fautes de Bart L sur les oxers 3 et 9 – ce dernier était d’ailleurs déjà tombé. Le couple termine quinzième.
Comme en première manche, Alex Tian Hua concède une faute sur Don Geniro, mais cela n’a pas empêché le Chinois de porter très haut les couleurs de l’Asie, continent émergent, en terminant à une superbe huitième place. Fin de concours plus difficile pour l’Américain Boyd Martin et Blackfoot Mystery. Pénalisés de trois fautes, ils ont terminé seizièmes. Sam Griffiths, lui, n’a pas faibli avec Paulank Brockagh. Malgré son beau double sans-faute à l’hippique, l’Australien, médaillé de bronze par équipes, a dû se contenter de la terrible quatrième place. Pire encore, le Néozélandais Clarke Johnstone a perdu toute chance de médaille en jetant deux barres à terre avec Balmoral Sensation, finalement sixième… Dure loi du sport.
Phillip Dutton, lui, concède bien une faute avec Mighty Nice, mais son avance sur ses poursuivants est suffisante pour le voir arracher une splendide médaille de bronze, la première médaille olympique individuelle de sa carrière… à cinquante-deux ans! Tout vient à point… Définitivement pas à son aise aujourd’hui, Santano II, le jeune crack de Christopher Burton, en tête hier soir, renverse deux nouveaux obstacles, comme ce matin, reléguant l’Australien à une frustrante cinquième place.

Héroïques Astier Nicolas et Piaf de B’Neville !

Héroïques Astier Nicolas et Piaf de B’Neville ! - Michael Jung rejoint Charles Pahud et Mark Todd au panthéon du complet

Philipp Dutton remporte sa première médaille olympique individuelle à cinquante-deux ans!
Crédit : Scoopdyga

Le duel qu’on attendait tant entre Astier Nicolas et Michael Jung arrive enfin. Associé à son génial Piaf de B’Neville, fabuleux depuis dimanche, le Toulousain rencontre un tout petit peu de peine à entrer dans son parcours. Les postérieurs du bai retombent sur le second plan de l’oxer 3. Cette faute a le mérite de piquer les deux athlètes dans leur orgueil. La suite du parcours est impeccable et permet à Astier, également pénalisé de deux points de temps, de s’assurer d’une médaille d’argent. Pour l’or, il devra retenter sa chance, car Michael Jung n’est vraiment pas décidé à le lui offrir. Comme ce matin, le champion allemand pratiquant les trois disciplines olympiques au niveau international ne rencontre pas la moindre difficulté avec un Sam absolument impérial. À lui les lauriers, encore et toujours!
La France et l’Allemagne se seront donc partagés les honneurs en complet, laissant les deux breloques de bronze à l’Australie et aux États-Unis. Avec la dressage qui débute demain, il y a fort à parier que l’Allemagne prendra le large et que la Grande-Bretagne et les Pays-Bas ouvriront leur compteur. Mais demain est un autre jour, et ce mardi 9 août restera sûrement longtemps gravé dans l’histoire tant le concours complet, discipline olympique par excellence, a montré ici son plus éclatant visage.
 
Le classement individuel

À lire également...

Réagissez