''Cette médaille rentre dans l'Histoire'', Michel Asseray

Le staff de l'équipe de France célèbre dignement la médaille d'or !
Crédit : Scoopdyga

Mardi 09 août - 18h41 | Propos recueillis à Rio par Yeelen

''Cette médaille rentre dans l'Histoire'', Michel Asseray

La belle équipe de France de concours complet vient d'être sacrée championne olympique. Après quatre ans de travail acharné, les Vestes Bleues ont décroché l'or olympique grâce à des chevaux, grooms, propriétaires et un staff plus que passionnés. Michel Asseray, ému aux larmes plus d'une fois, savoure pleinement ce magnifique moment.

"Tout le monde pleure, les propriétaires, les cavaliers, les grooms... ! Il y a beaucoup d'émotion parce qu'il y a eu un scénario incroyable. Nous étions en bronze ce matin, après les deux premiers Français nous nous sommes mis à rêver d'or, puis il y a eu les deux barres de Mathieu qui nous ont fait un peu douter. Nous avons eu un petit coup de pression. Il y avait une atmosphère totalement incroyable. Astier a beau être jeune, il est incroyable, il avait confiance en lui et en son cheval. Quand il est rentré en piste, il fallait absolument signer un sans-faute et c'est ce qu'il a fait. Je crois que l'enjeu l'a transcendé, il aime bien avoir la pression ! Quand il est rentré en piste, il nous a dit de ne pas nous en faire et qu'il allait aller chercher cette médaille ! Il nous a dit ''je vais vous régaler''. Ça l'a peut-être aidé à être encore meilleur. Il est vraiment incroyable, et très surprenant.Il a un mental... Rentrer à vingt-sept as dans un stade pour jouer la médaille de son équipe, c'est fou ! Thierry nous disait de ne rien lâcher et qu'on allait avoir cette médaille, il avait raison, il a tellement de métier. C'est totalement magique. Nous en rêvions depuis quatre ans, et c'est pour ça que nous pleurons tous. Nous y avons cru. J'ai pas eu besoin de me lever pour penser à une possible médaille d'or, je n'ai pas dormi de la nuit !

Nous avions toujours rêvé de l'or évidemment. Nous avons un groupe très soudé. Cela fait un mois que nous sommes tous ensemble, puisque nous avions organisé un stage de préparation en France. Il n'y a qu'une fois où nous n'avons pas mangé tous ensemble depuis. Nous étions toujours soudés, nous avons cru en nos chances. Je crois que c'est ce qui nous a permis de pas lâcher. Avant que je vienne vous voir, j'avais déjà reçu 249 textos ! Le Président du comité olympique est ici et il est très content. Les gens vont beaucoup parler de notre discipline et cela fait du bien en ce moment. C'est la première médaille d'or française en plus ! Elle va rendre un peu plus connu notre sport et ces athlètes, je suis très content pour eux. Cela va apporter tellement. Nous sommes en train de vivre un moment incroyable, magique, et je pense que les supporters restés en France le vivent aussi !

Là, nous allons nous isoler, se reposer, ne pas trop se faire de films, un peu pour nous re-concentrer pour l'individuel. Nous aimerions bien une deuxième médaille. Nous allons chanter la Marseillaise ce soir. Je tiens à remercier et féliciter les grooms, qui ont effectué un travail formidable. Ils ont marché les chevaux, massé, détendu. Tout le monde a participé à cette médaille. Cette médaille rentre dans l'Histoire. Il faut rendre l'équitation plus populaire ! Je suis plus qu'heureux."
, dit-il, avant que les larmes ne remontent.

À lire également...

Réagissez