Quatre nations pour trois médailles !

Astier Nicolas a survolé son sujet ce matin avec Piaf de B'Neville.
Crédit : Scoopdyga

Lundi 08 août - 23h28 | À Rio, Sébastien Roullier

Quatre nations pour trois médailles !

Sauf énorme surprise ou coup de théâtre intervenant demain matin lors de la visite vétérinaire, quatre nations se disputeront le podium par équipes du concours complet des Jeux olympiques de Rio, demain midi au stade équestre de Deodoro. Au mérite d’un très bon cross, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la France et l’Allemagne ont terrassé leurs autres adversaires. En individuel, l’Australien Christopher Burton tient la corde, mais Astier Nicolas n’est pas loin du tout. Retour sur une journée riche en sensations fortes!

L’ESSENTIEL

Au terme d’un cross particulièrement éprouvant et riche en rebondissements, l’Australie s’est installée en tête du classement provisoire par équipes grâce à trois très belles prestations de Sam Griffiths (6,8 points avec Paulank Brockagh), Christopher Burton (maxi avec Santano II) et Stuart Tinney (2,8 avec Pluto Mio), tandis que Shane Rose a été éliminé avec CP Qualified. Burton, deuxième hier soir, a également pris la tête du classement individuel, profitant en cela de la boucle du Britannique William Fox-Pitt (30,4 avec Chilli Morning). Voilà donc les Australiens lancés vers un possible formidable doublé !
Ce soir, la deuxième place du podium collectif est occupée par la Nouvelle-Zélande. Après la chute éliminatoire de Tim Price et Ringwood Sky Boy, les Kiwis ont pour ainsi dire tenté le tout pour le tout. Un pari gagné grâce aux superbes performances de Mark Todd (2 points sur Leonidas II), Clarke Johnstone (4,8 sur Balmoral Sensation) et Jonelle Price (8 sur Faerie Dianimo). Quatrième au général ce soir, Todd, déjà sacré en 1984 et 1988 avec Charisma, a donc de vraies chances de renouer avec les plus grandes heures de son incroyable carrière.
La France est troisième de ce classement (lire ci-dessous). Elle devance de 11,8 points l’Allemagne, leader après le dressage. La Mannschaft a pu compter sur un éblouissant maxi de Michael Jung et La Biosthetique Sam FBW. Les champions olympiques sont deuxièmes ce soir. En revanche, elle a essuyé un refus de Sandra Auffarth et Opgun Louvo – le jury lui en a infligé un deuxième avant de revenir sur sa décision –, l’élimination de Julia Krajewski sur Samouraï du Thot et un autre refus d’une Ingrid Klimke sans doute un peu trop vaillante avec Horseware Hale Bob.
Cinquante points plus loin, on retrouve le Brésil puis les Pays-Bas, la Suède, la décevante Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie et le Canada. Les États-Unis et la Russie n’ont plus d’équipes. Demain, les trois médailles devraient donc se jouer entre les quatre premières nations.
En individuel, Burton précède donc Jung et le brillant Astier Nicolas. Après Todd, on retrouve les deux derniers Américains en lice, Phillip Dutton, cinquième sur Mighty Nice, et Boyd Martin, sixième sur Blackfoot Mystery. Le Brésilien Carlos Parro et le Néozélandais Clarke Johnstone se partagent la septième place avec Summon up the Blood et Balmoral Sensation.

LES BLEUS

Impeccablement lancée par Astier Nicolas (maxi avec Piaf de B’Neville), l’équipe de France a été quelque peu coupée dans son élan par le refus d’un Entebbe de Hus (50,4 points) un rien fébrile sur un double de haies suivant un contrehaut. Karim Laghouag n’a pas cherché à minimiser sa contreperformance affichant une déception à la hauteur de ses grandes qualités de compétiteur. Fort heureusement, Thibaut Vallette (24,4 avec Qing du Briot*ENE-HN) et Mathieu Lemoine (10,4 avec Bart L) ont parfaitement remis les Bleus sur les rails en prenant respectivement trois et deux options longues, appliquant à la lettre les consignes de prudence édictées par Thierry Touzaint. L’entraîneur s’est montré visiblement satisfait de la prestation collective de son quatuor dans ce cross de tous les dangers. Ce soir, non seulement la France ne compte que 10,7 points de retard sur les Australiens et 6,2 sur les Néo-Zélandais, mais en plus, elle est la seule des quatre nations en lice pour le podium à avoir encore ses quatre couples. A priori, ses quatre chevaux vont bien et présentent de vraies aptitudes pour le saut d’obstacles. Quoi qu’il en soit, on scrutera avec la plus grande attention la visite vétérinaire de demain matin.
Astier Nicolas, troisième à seulement 4,4 points de Chris Burton, semble plus que jamais en course pour une médaille individuelle. Mathieu Lemoine, dixième à seize points de la tête, ne semble pas hors course pour le podium, d’autant plus que la finale individuelle se jouera sur un second tour d’hippique. Thibaut Vallette et Karim Laghouag pointent quant à eux aux dix-huitième et trente et unième rangs. Ils auront à cœur de briller pour leur équipe, ce qui leur permettrait sûrement de se hisser dans cette finale individuelle réservée aux vingt-cinq meilleurs couples.
 
La réaction d’Astier Nicolas
La réaction de Karim Laghouag
La réaction de Thibaut Vallette
La réaction de Mathieu Lemoine
La réaction de Thierry Touzaint
 

LES TOPS ET LES FLOPS

LES TOPS
 
On peut d’abord saluer à nouveau les trois seules paires auteures d’un parcours maxi. Chapeau à Astier Nicolas, deuxième à entrer en piste ce matin avec Piaf, et donc crédité de cette performance majuscule sans avoir pu profiter de la moindre indication! Le talent et la fiabilité du cheval associés au sang-froid et à la belle équitation du Toulousain ont fait mouche à Deodoro, comme souvent d’ailleurs. Chapeau aussi à Michael Jung. Auteur d’un dressage relativement moyen – pour lui – le champion olympique en titre a déroulé un cross de toute beauté, bouclé dans un temps canon. L’Allemand reste bien le meilleur cavalier de la planète sur ce test. Chapeau encore à Christopher Burton, déjà maxi du cross des JO de Londres en 2012. Associé à Santano II, cheval de neuf ans vainqueur du CCI 3* de Saumur en mai, l’Australien a fait très forte impression aujourd’hui.
Enfin, un dernier coup de chapeau à Carlos Parro. Devant un public certes pas assez nombreux mais survolté tout de même, le Brésilien a délivré un cross magnifique avec Summon Up The Blood. Septième au provisoire, il luttera demain pour le podium. Une sacrée sensation!
 
LES FLOPS
 
Les flops individuels n’ont pas manqué aujourd’hui avec les éliminations déjà citées, ainsi que celles de la Belge Karin Donckers, septième hier soir avec Fletcha van’t Verahof, ou encore du Suisse Felix Vogg, vingt-cinquième hier avec le bon crosseur Onfire. Du côté des équipes, outre l’élimination des États-Unis, c’est surtout la Grande-Bretagne, immense nation du concours complet, qui a surpris et déçu son public. Même s’ils comptent toujours quatre couples, les scores ont été très lourds pour Gemma Tattersall (89,6 avec Quicklook V), Kitty King (53,6 sur Ceylor LAN) et Pippa Funnell (40,4 sur Billy The Biz). William Fox-Pitt a limité les dégâts mais n’a pu éviter un refus de Chilli Morning en fin de parcours (30,4 points). Médaillés d’argent il y a quatre ans à Londres, les Britanniques devraient donc rentrer bredouille cette année… Shoking!
 
Le classement provisoire individuel
Le classement provisoire par équipes

À lire également...

Réagissez

  • ALLALONG - le 09/08

    Un cross riche en émotions grâce à cette Equipe de France de Complet ! Autant vous dire que étions parmi les plus fervents supporters au passage de Bart L (http://www.horsetelex.fr/horses/pedigree/405504)

  • Kate 59 - le 09/08

    Pour la France , le fait d'être 4 , est un avantage....nous avons un "joker"....ce que n'ont pas les 2 premières équipes

  • OrientdeFrebourg - le 09/08

    Ce serait bien de faire un point sur le règlement par équipe. Pour le total de l'équipe on prend les trois meilleurs scores de l'hippique que l'on ajoute au total de l'équipe après le cross, ou l'on additionne les scores totaux des 3 meilleurs cavaliers? C'est important car dans la première hypothèse le fait d'être à quatre est un vrai avantage, dans la seconde aucun...