“Mieux valait assurer”, Mathieu Lemoine

Comme hier après son dressage, Mathieu Lemoine est à nouveau apparu souriant cet après-midi après son cross.
Crédit : Scoopdyga

Lundi 08 août - 20h58 | À Rio, Sébastien Roullier

“Mieux valait assurer”, Mathieu Lemoine

Quatrième et dernier complétiste français lancé dans le cross des Jeux olympiques de Rio, Mathieu Lemoine a signé un bon tour sans faute aux obstacles avec Bart L. Ayant judicieusement pris une option longue dans le dernier gué, le cavalier de Sandillon a concédé 14,4 points, ce qui maintient la France dans la course aux médailles et ne le fait reculer qu’au dixième rang en individuel.

“J’ai l’impression d’avoir des bras d’orang-outan! En tout cas, ils se sont bien rallongés dans ce parcours! J’étais cuit. Je n’attendais qu’une chose, c’était de descendre de cheval!
Je suis évidemment très satisfait du parcours de Bart. Il est parti très bien, vite, parce que j’avais prévu de prendre l’option longue sur le premier double de pointes. Ensuite, la fatigue s’est un peu accumulée, et j’ai eu un peu de difficultés à le reprendre en fin de tour. Comme je n’ai pas eu le saut que j’espérais à l’entrée du dernier gué, j’ai préféré prendre l’option aussi. Avec un tir tendu, j’aurais continué tout droit, mais là, j’ai eu tout petit saut. Ayant eu la chance de passer en quatrième, j’ai pu voir qu’il fallait absolument bien rentrer dans ce gué sous peine de fauter. J’ai d’abord pensé à l’équipe. En individuel, j’étais parti pour prendre dix ou quinze secondes donc je savais que je reculerais. Mieux valait assurer et je ne regrette absolument pas ce choix.
Thierry (Touzaint) m’a clairement dit de prendre l’option sur la première pointe et m’a donné carte blanche sur le reste. Il m’a demandé de ne prendre une autre option que si je sentais que mon cheval fatiguait ou peinait. Il m’a juste dit d’être lucide, intelligent et de penser à l’équipe.
 
« Tout donner demain pour rester sur le podium! »
 
C’est sûrement notre plus gros tour. Bart n’a que dix ans et je suis très content de la maturité dont il a fait preuve. Il a un petit peu faibli en fin de parcours, mais comme beaucoup de chevaux, je crois. Ce n’était pas vraiment un tracé idéal pour son grand modèle. C’était assez tournant et difficile pour lui. On voit bien que le modèle le plus adapté pour ce parcours est celui d’un petit cheval très maniable comme Sam (le crack de l’Allemand Michael Jung, maxi aujourd’hui, ndlr). Moi, je ne craignais rien techniquement mis à part ces premières pointes. Ma seule interrogation concernait le physique et la tenue de Bart. Après cinq ou dix minutes de récupération, je me suis rendu compte qu’il est encore super frais. Je me suis même demandé s’il ne s’était pas fichu de moi en piste! (rire)
Je n’ai pas regardé en détail le classement, mais je recule forcément (de la troisième à la dixième place, ndlr)… Il y a encore deux tours d’hippique. On verra bien. Normalement, Bart est un bon sauteur, mais personne n’est à l’abri de quatre points. En tout cas, je n’ai jamais vécu de catastrophes avec lui. Concernant le fait qu’il y ait deux tours, je pars forcément dans l’inconnu. Ce sera la première fois pour Bart comme pour beaucoup d’autres chevaux. Ça dépendra de la chaleur, de la récupération de mon cheval et du contexte, si les tribunes sont pleines ou pas, etc. Il y a beaucoup de paramètres que je ne maîtrise pas.
Concernant la décision du jury d’enlever un de ses deux refus à Sandra Auffarth (avec Opgun Louvo, ndlr), ça me semble logique. Dans le dernier gué, elle a opéré une volte. Ce n’était pas un refus, donc ça me semble normal, même si on aurait préféré que les Allemands soient plus loin ce soir! Côté australien, je n’ai vu que Christopher Burton dont le parcours a été royal, et Sam Griffiths qui a également bien assuré.
Ma journée était un peu longue. J’ai vu le parcours d’Astier (Nicolas) qui m’a fait frissonner, puis celui de Karim (Laghouag) qui a nous a fait vibrer aussi. Nous étions de tout cœur avec lui parce que son cheval n’était pas au mieux. J’ai regardé Thibaut (Vallette) depuis le restaurant. Je me suis forcé à manger un peu. J’ai partagé ce repas avec les cavaliers français de saut d’obstacles qui ont eu des mots très gentils pour moi. C’était cool de leur part. C’est toujours mieux d’être bien entouré dans ces moments-là.
Ce cross a bien chamboulé les classements. Ce n’est pas une surprise, tout le monde l’avait vu venir. Ça s’est révélé dur, même si nous avons eu de la chance dans la mesure où il a fait relativement doux. C’était quand même très éprouvant. Il reste une journée de compétition. On va resserrer les rangs et tout donner demain pour rester sur le podium!”

À lire également...

Réagissez

  • ALLALONG - le 09/08

    Un cross riche en émotions grâce à cette Equipe de France de Complet ! Autant vous dire que étions parmi les plus fervents supporters au passage de Bart L (http://www.horsetelex.fr/horses/pedigree/405504)