L’Allemagne en tête ; l’Australie, la Grande-Bretagne et la France en embuscade!

Comme il y a quatre ans à Londres, Michael Jung et Sam ont connu quelques difficultés aujourd'hui.
Crédit : Scoopdyga

Samedi 06 août - 22h49 | À Rio, Sébastien Roullier

L’Allemagne en tête ; l’Australie, la Grande-Bretagne et la France en embuscade!

À l’issue de la première des deux journées du concours complet olympique consacrées au test de dressage, l’Allemagne pointe logiquement en tête, ayant choisi de présenter ses deux meilleurs couples dès aujourd’hui. Pour autant, l’écart est très faible entre la Mannschaft et les grandes nations qui la suivent, à savoir l’Australie, la Grande-Bretagne et la France. Provisoirement quatrièmes donc, les Bleus auraient pu obtenir mieux de leurs deux premières reprises, mais n’ont pas à rougir de cette entrée en matière.

L’ESSENTIEL

 
Devant un stade à demi rempli (une première satisfaction), trente-trois des soixante-cinq couples au départ du concours complet des Jeux olympiques de Rio sont entrés en lice aujourd’hui pour dérouler leur reprise de dressage, premier des trois tests de cette compétition qui s’annonce palpitante. Plusieurs grandes nations ont choisi d’envoyer un voire deux de leurs meilleurs couples dès aujourd’hui. Il n’y a donc pas eu de round d’observation. Au terme de cette première journée, les écarts sont très faibles en tête du classement. Tandis qu’elle avait choisi d’aligner ses deux meilleurs couples, à savoir les champions du monde en titre, Sandra Auffarth et Opgun Louvo, puis les champions olympiques en titre, Michael Jung et La Biosthetique Sam FBW, l’Allemagne n’a absolument pas creusé l’écart sur ses poursuivants contrairement à tous les derniers grands championnats. Voilà une excellente nouvelle pour le suspense et donc pour le sport.
À mi-chemin, la Mannschaft, créditée de 82,50 points, ne compte qu’1,4 point d’avance sur l’Australie (83,90), 1,7 sur la Grande-Bretagne (84,20) et 2,9 sur la France (85,40). La Nouvelle-Zélande, l’Irlande, les États-Unis, la Suède et le Canada se suivent derrière avec des scores un peu plus élevés. Ce classement reste toutefois très provisoire. Il devrait être remodelé dès demain avec les deux dernières rotations de cavaliers, et surtout lundi à l’occasion d’un cross qui s’annonce épique aux dires de tous les cavaliers interrogés à ce sujet!
 

LES TOPS

 
En individuel, pour l’heure, William Fox-Pitt mène la danse avec l’étalon Chilli Morning (37 points). Comme à leur habitude, les médaillés de bronze des Jeux équestres mondiaux de Normandie ont livré une superbe prestation sans accroc. Ils devancent l’Australien Christopher Burton, impeccable également avec le jeune Santano II (37,6), neuf ans, vainqueur au printemps du CCI 3* de Saumur. Le podium provisoire est complété par Michael Jung, auteur d’une prestation mi-figue mi-raisin, exactement comme il y a quatre ans à Londres (40,60 contre 40,90 aujourd’hui!), ce qui ne l’avait alors nullement empêché de triompher en bout de course. Sandra Auffarth est quatrième (41,60), juste devant… les deux couples français!
 

LES BLEUS

 
Pour diverses raisons, les deux premiers cavaliers tricolores à se produire à Rio ont affiché une légitime déception à l’issue de leur reprise. Pour autant, ils occupent les cinquième et sixième places provisoires, ce qui est plus qu’honorable compte tenu des concurrents en lice aujourd’hui. L’un comme l’autre ont commis quelques petites erreurs. Les changements de pied de droite à gauche de Piaf de B’Neville ne sont pas passés aussi bien qu’Astier Nicolas l’espérait. Le salut d’Entebbe de Hus n’a pas été parfait, sous doute en raison de la trop grande pression communiquée par un Karim Laghouag victime d’un coup de chaud quarante-cinq minutes plus tôt. Pour autant, les deux paires françaises ont livré de bien belles prestations d’ensemble. Hélas, la juge britannique Sandy Philipps n’a pas été tendre avec eux! Elle a même infligé à un cinglant 66.48% à Karim et Entebbe (contre 73.89% et 72.78% pour les juges néozélandais et américains)… Pas très… fair-play! Toutefois, comme l’a rappelé le cavalier établi à Nogent-le-Rotrou, "le jugement humain fait partie du jeu, il faut l’accepter"
Demain, Thibaut Vallette et Qing du Briot*ENE-HN sont attendus à 10h24 (15h24 heure de Paris) suivis de Mathieu Lemoine et Bart L à 14h02.
La réaction d’Astier Nicolas ici
La réaction de Karim Laghouag ici
 
LE FLOP
 
Si beaucoup de couples ont atteint les gammes de notes escomptées, on peut déplorer la performance du seul cavalier espagnol en lice, Albert Hermoso Farras. Associé à Hito CP, son cheval d’expérience qui avait déjà bien failli ne pas passer la visite vétérinaire (en raison d’un inconfort à un pied re-ferré la veille), l’Ibère n’a guère brillé aujourd’hui, terminant avec une pénalité de 64,30 points. Une vraie déception pour un couple habitué à flirter entre 50 et 55 points au dressage. Cette paire n’a déjà plus le droit à l’erreur si elle entend intégrer le top vingt-cinq appelé mardi à disputer le second tour d’hippique faisant office de finale individuelle.
 
Les classements provisoires

À lire également...

Réagissez