L'Allemagne revient en fanfare à Hickstead

Après leur double sans-faute dans la Coupe des nations d'Aix-la-Chapelle il y a deux semaines, Meredith Michaels-Beerbaum et Fibonacci 17 ont encore été exemplaires.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Vendredi 29 juillet - 19h04 | Yeelen Ravier

L'Allemagne revient en fanfare à Hickstead

Cet après-midi, la ville de Hickstead, en Grande-Bretagne, a vibré au rythme de l'ultime Coupe des nations de première division de l'année. Achevant la cent-septième édition du circuit, cette étape a sacré l'Allemagne, qui s'est imposée comme une reine, balayant les petits échecs de la saison. L'Irlande et la Belgique ont complété le podium.

Allemands et Néerlandais se jaugent

À 15h10, la dernière étape de Coupe des nations de la saison a marqué son envoi. Quarante cavaliers en ont été au départ, prêts à en découdre. La pression a été au maximum pour vingt d'entre eux, Suisses, Italiens, Allemands, Belges et Britanniques, puisqu'ils devaient engranger leurs derniers points qualificatifs pour la finale de Barcelone.
Premier duo à se présenter, Bertram Allen et Molly Malone V ont joliment débuté leur tour jusqu'au double numéro quatre, où le vertical est tombé. Ils ont été plusieurs à mettre à terre l'entrée de cette combinaison puisque Olivier Philippaerts, Katherine A Dinan ou encore Ben Maher y ont pêché. La rivière, qui avait pour l'instant peu posé de problèmes en Coupes des nations, a été sacrément crainte. Lillie Keenan, malgré un bon comportement de Super Sox sur les barres, n'a pu éviter une faute dessus. En dépit d'une incroyable régularité, terminant deuxièmes du Grand Prix 5* de Monaco, vainqueurs à celui de Cascais puis triple sans-faute dans la Coupe des nations de Dublin, Piergiorgio Bucci et Casallo Z ont également lourdement fauté sur la rivière. En quête de points, les Italiens se sont tout de même rattrapés en signant deux sans-faute grâce à Lorenzo de Luca sur Ensor de Lintrange Xii, et Gianni Govoni sur Antonio.

Les Allemands en ont fait de même. Moment crucial, puisqu'elle était avant-dernière du classement général, l'équipe d'Allemagne a sorti de belles cartouches. Les tristes réservistes brésiliens, Meredith Michaels-Beerbaum et Fibonacci 17, ont ouvert le bal avec un formidable score vierge. Janne Friederike-Meyer et Patrick Stühlmeyer en ont fait de même, permettant à Ludger Beerbaum de ne pas prendre le départ avec Chiara. Souvent en face à face, les Néerlandais ont eux aussi aligné trois zéro, gommant le tour à douze points de Johnny Pals. Parti en fermeture, Jur Vrieling, sur le prometteur VDL Glasgow van het Merelsnest, a déroulé un exceptionnel tour, avec un saut de rivière impressionnant. Finalement, l'Allemagne et les Pays-Bas ont terminé ex-æquo après cette première manche, devant l'Irlande, l'Italie, la Belgique et la Grande-Bretagne, à quatre points. Les supporters de cette dernière ont d'ailleurs eu un petit coup de chaud au passage de Scott Brash. Après un numéro un bien franchi, Hello Gu'Nor a littéralement eu un temps d'arrêt sur l'oxer numéro deux, avant de bien terminer son parcours.

L'Allemagne au sommet

C'est une vingtaine de minutes plus tard qu'a débuté la seconde manche. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'a pas ressemblé à la précédente. Les Américains, qui avaient totalisé douze points précédemment, ont ici déroulé trois sans-faute. La meilleure performance de l'équipe serait probablement à attribuer à Lillie Keenan et Super Sox, qui n'avait déjà pas touché de barre en première manche. Très jolie démonstration également pour Katherine A Dinan, qui avait sellé Dougie Douglas, l'ancienne monture de Holly Gillot. Les vestes rouges ont finalement terminé à égalité de points avec la Suisse. Portés par un sans-faute décisif d'un Werner Muff en forme et la superbe performance de Nadja Peter-Steiner, excellente aux CSI 3* de Megève et Vichy ces dernières semaines, les Helvétiques ont conclu avec douze points.
Déception en revanche pour les Britanniques, qui étaient tout de même venus pour engranger des points chez eux. Après deux parcours à quatre points de Ben Maher et Tim Stockdale, Jessica Mendoza a écopé de deux fautes, tout comme Scott Brash, dont le Hello Guv'Nor a pêché sur l'entrée du dernier double ainsi que sur l'avant dernier. Les hôtes de l'étape ont terminé avec un lourd score de vingt points. Même scénario pour les Italiens. En dépit d'une première manche admirable, aucun d'eux n'est parvenu à sortir indemne du tour. À relever, les huit points de Piergiorgio Bucci et CasalloZ, qui a d'ailleurs tardé à franchir la ligne de départ au galop, sur un haut vertical et l'avant-dernier.

Les Allemands, eux, n'ont pas démérité et ont à nouveau signé les tours parfaits. Les trois premiers duos, à commencer par Meredith Michaels-Beerbaum qui pourra retrouver le sourire après l'annonce de la sélection, ont bouclé le score vierge, s'emparant directement de la victoire. Ludger Beerbaum n'a donc pas eu à partir, dans aucune des deux manches ! Les Belges, soutenus grâce aux doubles sans-faute de Niels Bruynseels et Karel Cox, ont réussi à se hisser sur le podium, ex-aequo avec les Irlandais. Pour ces derniers cependant, la contre-performance de Bertram Allen et Molly Malone V est à souligner. Moins en forme ces derniers temps, la grise par Kannan a ici pêché sur l'avant-dernier.

Le bilan de la saison

La Coupe des nations de Hickstead étant définitivement close, le classement définitif est maintenant connu, et ses aboutissants également.
Les sept équipes de la première division européenne qualifiées pour la finale de Barcelone sont les Pays-Bas, l'Irlande, la Suisse, l'Allemagne, la Suède, la France et l'Italie. La Belgique, malgré sa victoire l'an passé au Real Polo Club de Barcelone, ne sera donc pas de la partie, tout comme, très surprenant compte tenu de la qualité de ses rangs, la Grande-Bretagne et la République Tchèque. Ces trois derniers pays, d'après le nouveau règlement de la Fédération équestre internationale, se verront relégués en seconde division l'année prochaine.
 

À lire également...

Réagissez