''Le plus important est de se reconcentrer'', Astier Nicolas

Astier Nicolas et Piaf de B'Neville iront défendre le drapeau français à Rio, dans un peu plus d'une semaine.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Vendredi 29 juillet - 15h56 | Pauline Chevalier et Johanna Zilberstein

''Le plus important est de se reconcentrer'', Astier Nicolas

Pilier de l’équipe de France de concours complet avec Piaf de B’Neville, Astier Nicolas compte bien donner tout ce qu’il a pour offrir à son pays une médaille olympique. Rencontré à l’occasion de la journée pré-olympique de Saint-Martin-de-Bréhal il y a quelques jours, le complétiste s’est livré sur l’échéance de l’année.

Écarté des championnats d’Europe en dernière minute à cause de petits problèmes respiratoires de Piaf de B’Neville, son crack de treize ans, Astier Nicolas va pouvoir prendre sa revanche sur la malchance cette année. Sélectionné en équipe de France pour les Jeux olympiques de Rio, il va enfin toucher du doigt son rêve olympique, s’affirmant comme l’un des piliers de l’équipe. ’’Quand j’ai appris ma sélection, je me suis d’abord senti soulagé. Les Jeux olympiques sont le rêve de tous les cavaliers.’’ Mais pas question de se laisser envahir par l’émotion. ’’Pour l’instant, nous ne faisons que de la préparation, il n’y a donc pas trop de stress. Ça monte peu à peu, mais je crois que ce sera surtout le cas lorsque nous y serons. Je sais que le plus important est de se reconcentrer sur ce que je sais faire avec mon cheval.’’
Mais le pilote, longtemps installé en Grande-Bretagne et désormais de retour dans l’Hexagone, se sent bien dans cette équipe de France. ’’Piaf mérite vraiment sa place. Il sait tout faire et bien !’’, se réjouit Astier. ’’Certes, j’ai eu un tout petit doute au Haras du Pin avec ce problème de ferrure mais aujourd’hui, mon champion a les meilleurs Nike de la maréchalerie !’’, s’amuse-t-il. Et pas de problème pour le voyage de près de douze heures qui attend Piaf. ’’Je ne crains pas vraiment le voyage car je me dis que toute l’année les champions néo-zélandais, américains et britanniques prennent l’avion sans soucis. Donc, il n’y a pas de raison que ça se passe mal.’’

Avec sa belle équipe, la France peut évidemment prétendre à une médaille par équipes dans quelques jours, tandis qu’Astier Nicolas et Piaf peuvent également décrocher une médaille individuelle. ’’J’attends de voir quel sera l’ordre de l’équipe mais je vais être au service de l’équipe pour apporter une belle médaille, qui est un peu plus accessible qu’une médaille individuelle’’, analyse le complétiste, impatient de démarrer cette aventure olympique. ’’J’aurais des regrets si je ne faisais pas mon métier et ma compétition à fond. Ma famille et mes amis seront là et donc, cela va être une grande fête du sport.’’ Magré tout, Astier ne perd pas sa bonne humeur et n’hésite pas à partager sa joie de s’envoler pour Rio. ’’Je suis heureux d’être dans le village olympique et j’espère que j’aurais la chambre à côté de celle d’Usain Bolt ! C’est mon objectif !’’

À lire également...

Réagissez