Du ski de fond à l’équitation

Crédit : PSV/Morel

Lundi 25 juillet - 15h15 | À Lamotte-Beuvron, Frédérique Monnier

Du ski de fond à l’équitation

Skieuse chevronnée, qui a fait partie de l’équipe de France de ski de fond, Laurence Gaidet s’affirme aussi en équitation. La semaine dernière, elle a notamment été sacrée championne de France en saut d’obstacles Club Élite Seniors-Jeunes Seniors.

’’Je participe à l’Open de France depuis quatre ans’’, explique Laurence Gaidet, nouvelle championne de France de CSO Club Élite Seniors-Jeunes Seniors, qui réalise là un bel aboutissement.’’Mais c’est la première année avec Qaline du Riou qui est ma jument depuis seulement huit mois.’’
S’imposant sur cent trente-six partants, Laurence et Qaline signent des parcours sans-faute lors des deux premières manches avant de s’imposer dans un barrage à cinq cavaliers avec un temps de 34’’07. ’’Je voulais une jument déjà expérimentée et avec laquelle je me sente en sécurité pour me faire plaisir pendant sept ou huit ans’’, reconnaît la cavalière-skieuse de quarante-neuf ans, qui a fait ses premiers pas de cavalière sur une petite jument camarguaise.
’’Qaline ne regarde rien mais elle est émotive. Lors de l’Open de France, mon objectif était d’être en finale. Je ne m’attendais pas du tout à être championne de France ! Lors des quatre tours, ma jument a très bien sauté et tout venait comme il fallait. J’espère pouvoir refaire la même chose l’an prochain. Comme je suis en Savoie, je ne sors en concours qu’au printemps et à l’automne souvent à plus d’une heure trente de route. Pendant l’année, je monte Qaline quatre à cinq fois par semaine, dont deux ou trois heures de cours.’’
Pour Marie Voisin, la coach de Laurence Gaidet du centre équestre des Eulets à Bourg-Saint-Maurice, qui travaille Qaline quand sa propriétaire ne peut la monter, ’’cette victoire prouve que le travail de l’année orienté sur le dressage afin d’affiner ce qui se passe entre les sauts, a porté ses fruits. L’objectif aux championnats était de faire une bonne place en finale mais être sur la première marche du podium c’est encore mieux !’’

À lire également...

Réagissez