Le Suriname et le Luxembourg remportent le Mondial des clubs

Crédit : PSV/Morel

Dimanche 24 juillet - 15h33 | À Lamotte-Beuvron, Frédérique Monnier

Le Suriname et le Luxembourg remportent le Mondial des clubs

Le Mondial des Clubs, compétition internationale amicale par équipes montant le plus souvent des chevaux loués sur place, a eu lieu hier, dans le cadre du Generali Open de France Club. Le Surinam et le Luxembourg s’y sont imposés.

Dix équipes ont pris le départ de cette douzième édition du Mondial des Clubs : Algérie, Grande-Bretagne, Côte d’Ivoire, France, Irlande, Gabon, Luxembourg, Palestine, Surinam et Togo. L’équipe de France était composée des cavaliers de l’écurie Gelebart, championne 2015 de saut d’obstacles Club 2 Excellence par équipes.
La première manche, précédée d’une épreuve d’échauffement la veille, a été dominée par la France, devant le Luxembourg et le Surinam. Le lendemain, suite à la deuxième manche et à la finale qui ont eu à la suite, le Surinam est remonté à la première place, ex-aequo avec le Luxembourg et la France est troisième.
Le Surinam, dont l’équipe était composée de Marie Latil, Sharaisha Bilgoe, Kenneth et Shaun Lim a Po, venant tous du Ponderosa Equestrian Club, fait le Mondial des Clubs depuis la première édition à laquelle participaient Kenneth et son fils Shaun.
Les quatre cavaliers surinamais qui sortent tous sur des épreuves entre 1,05m et 1,15m montaient des chevaux loués au CFE de la Grenadière, qui procure des chevaux pour le Mondial depuis les débuts. ’’Les quatre cavaliers sont venus lundi 18 juillet à la Grenadière choisir quatre chevaux sur les sept que je leur avais proposés’’, explique Jean-François de Mieulle, le dirigeant de la Grenadière. ’’Je les ai fait travailler sur le plat et sauter quelques obstacles. Le lendemain, nous avons enchainé dans les conditions d’un concours. Les cavaliers ont été sérieux et respectueux des chevaux. Ils ont un vrai comportement d’homme de cheval, et nous étions sur la même longueur d’onde au niveau technique.’’
’’Nous étions très contents de nos chevaux’’, poursuit Marie. ’’Nous avions entendu parler de Jean-François de Mieulle par le bouche à oreille et nous avions entendu dire qu’il était vraiment au coté des équipes à qui il louait les chevaux. Comme nous venions de loin, nous avons tout fait pour viser la victoire.’’ L’équipe du Luxembourg était composée de Dori Bollendorf, Muriel Pletschete, Magali Duquenne et Joëlle Neuman qui montaient leurs propres chevaux.

À lire également...

Réagissez