Les JEM 2018 n’auront pas lieu à Bromont

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 22 juillet - 15h49 | Léa Errigo et Yeelen Ravier (avec communiqué)

Les JEM 2018 n’auront pas lieu à Bromont

Le doute planait depuis déjà plusieurs semaines au sujet de l’éventuelle annulation des Jeux équestres mondiaux de Bromont prévus en 2018. La Fédération équestre internationale (FEI) a annoncé aujourd’hui que cet événement n’aurait donc pas lieu au Canada.  

‘’Nous sommes tristes que le comité organisationnel de Bromont ne puisse plus accueillir les Jeux équestres mondiaux en 2018’’, explique Ingmar De Vos, le Président de la FEI. ‘’Nous avons travaillé en étroite relation avec le COJEM (Comité d'organisation des Jeux équestres mondiaux) et avec tous les membres de l’organisation depuis que les Jeux ont été attribués au Canada en 2014. Nous savions depuis quelque temps que l’équipe de Bromont devait faire face à d’importants problèmes financiers’’, ajoute-t-il.

‘’Nous avons fait tout notre possible pour le soutenir dans cette période difficile mais malheureusement le COJEM n’a pas pu mettre un place une stratégie de financement et de sponsoring. Malgré tous leurs efforts, nous n’avons pas eu d’autre choix que de mettre fin à ce contrat. Nous sommes convaincus que Bromont est un endroit vraiment spécial où les sports équestres jouent un rôle clé pour la communauté locale. Nous espérons qu’ils pourront accueillir un autre événement équestre majeur dans le futur.’’
 
‘’Cela a été une décision très difficile à prendre’’, explique Rosaire Houde, Président du COJEM. ‘’Depuis la reprise du nouveau Conseil, nous avons tout fait pour trouver un financement solide afin de soutenir les Jeux, mais malheureusement cela n’a pas abouti. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers la FEI pour leur soutien tout au long de ce procédé, mais il a été convenu de mettre fin à ce contrat. C’est quelque chose que je regrette amèrement, mais c’était le seul recourt possible.’’

''Je veux en profiter pour remercier toutes les personnes qui se sont impliquées dans ces Jeux et qui y croyaient. Ce projet était cher pour beaucoup de gens à Bromont et au Québec, et nous sommes dévastés de ne pas être capables d'organiser ce bel événement'', s'est exprimé Rosaire Houde.

Les Jeux équestres mondiaux de 2018 avaient été choisis au Canada par le bureau de la FEI en juin 2014 après que le gouvernement ait déclaré et confirmé son soutien au comité. Le plan financier initial pour les Jeux incluait le gouvernement fédéral comme source de financement, alors que Carla Qualthrough, Ministre des Sports du pays, a déclaré la semaine dernière que le gouvernement fédéral canadien ne participerait pas au financement.

La FEI est régulièrement venue à Bromont pour aider le comité des JEM à planifier l'événement et trouver des solutions pour le financement. Le Président de la FEI et la Secrétaire Générale Sabrina Ibáñez étaient d'ailleurs au Canada ces derniers mois pour assister directement le comité.

''Alors que la FEI voulait évidemment aider à l'organisation de ces Jeux au Canada et donnait tout son soutien, nous avons aussi des devoirs envers notre communauté pour le futur'', a dit Ingmar De Vos. ''Nous sommes maintenant en train de chercher des possibles alternatives pour 2018 et nous espérons pouvoir être en position de faire une nouvelle annonce bientôt. Évidemment, ce n'est pas facile pour un comité d'organiser un événement en l'espace de deux ans, mais ce n'est pas la première fois. Les Italiens avaient hérité de brillants Jeux équestres mondiaux en 1998 à Rome alors que l'Irlande s'était retirée un peu moins de deux ans avant les Jeux. Nous sommes confiants que nous trouverons une solution viable pour tous.''

À lire également...

Réagissez