Patrick Kanner découvre Lamotte-Beuvron

Crédit : FFE/PSV

Mercredi 20 juillet - 12h14 | À Lamotte-Beuvron, Frédérique Monnier

Patrick Kanner découvre Lamotte-Beuvron

Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner est venu visiter le parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron, hier. Une visite qui tombe à pic, alors que le Parc est en pleine effervescence pour cette dernière semaine du Generali Open de France.

Après ses prédécesseurs, Michèle Alliot-Marie venue en 1994 lors des premiers championnats poneys à Lamotte, Jean-François Lamour, David Douillet et Valérie Fourneyron, c’est au tour de Patrick Kanner de venir visiter le parc équestre fédéral. Guidé par Serge Lecomte, président de la Fédération française d’équitation (FFE), le ministre, dont la première manifestation à laquelle il a assisté comme membre du gouvernement a été les Jeux équestres mondiaux de Normandie en 2014, a visité le Parc équestre avant de remettre leurs récompenses aux classés du championnat de France de concours complet Club 2 Juniors 2.
Pendant que le Generali Open de France battait son plein, Serge Lecomte et Patrick Kanner ont notamment échangé sur les bienfaits de l’équitation. ’’Son engouement repose sur la relation avec le cheval et sur des valeurs importantes de nos jours, comme le respect’’, s’est enthousiasmé le ministre. ’’Le cheval peut faire du bien à des enfants en difficulté.’’
Après le triomphe français, qui enverra une équipe dans chaque discipline équestre, les Jeux olympiques de Rio, qui accueilleront la plus importante délégation française tous sports confondus, ont bien entendu été abordé.’’La France a des chances de médailles en concours complet et en CSO’’, explique Serge Lecomte avant d’ajouter. ’’Si les hommes et les femmes étaient séparés, on aurait le double de médailles.’’ De Rio à Paris, le saut est fait, où le parc équestre de Lamotte-Beuvron ’’pourrait jouer un rôle si les Jeux olympiques sont à Paris en 2024’’, comme l’a indiqué Patrick Kanner. ’’La candidature de Paris est très importante. Notre pays est capable d’accueillir de grandes manifestations sportives comme ce fut le cas récemment pour l’Euro de football.’’

Une manifestation bien rodée

Le ministre a été ’’particulièrement surpris par la qualité de l’organisation ainsi que le caractère populaire et familial de ces championnats. J’adresse mes félicitations au président de la FFE car c’est particulièrement bien rodé. C’est aussi intéressant sur le plan économique car cette manifestation rapporte 55 000 000 euros au canton de Lamotte-Beuvron, ce qui correspond à peu près aux retombées économiques de l’Euro 2016 pour la ville de Lens. Et là, c’est tous les ans ! La FFE est une fédération très bien gérée et le fait que son siège soit proche des équipements sportifs est pour moi un bon symbole. Je suis très impressionné par les installations du parc.’’
Lillois, Patrick Kanner avoue être monté ’’deux fois dans ma vie en promenade. Mon premier contact avec l’équitation a eu lieu lorsque j’ai regardé les épreuves équestres des JO de Munich (en 1972, ndlr) alors que j’étais gamin. C’était très beau. Je trouve que l’équitation est un sport extrêmement élégant. L’immense différence de l’équitation avec les autres sports est la présence de l’animal et le nombre important de femmes. Il s’agit du seul sport où il y a deux athlètes, l’homme et le cheval qui n’est pas un simple outil comme pourrait l’être un ballon.’’ ’’Nous sommes contents que les pouvoirs publics se rendent compte de l’importance du phénomène cheval en France’’, s’est félicité Serge Lecomte. ’’De nombreux ministres des sports sont venus au parc équestre et nous sommes très attentifs à les inviter et à les recevoir.’’

À lire également...

Réagissez