Les grands absents des Jeux olympiques

Bertram Allen et Molly Malone V
Crédit : Scoopdyga

Mardi 19 juillet - 17h37 | Léa Errigo, Yeelen Ravier et Johanna Zilberstein

Les grands absents des Jeux olympiques

Les sélections nationales pour les Jeux olympiques de Rio sont désormais pratiquement toutes dévoilées. Cette année, il faut bien avouer que certains grands noms du sport manquent à l'appel. Non-sélection ou encore chevaux blessés, GrandPrix-Replay fait le tour de ces grands noms du sport qui manqueront à l’appel

 - Les grands absents des Jeux olympiques

Patrice Delaveau et Orient Express*HDC
Crédit : Scoopdyga

PATRICE DELAVEAU
Âge : 51 ans
Nationalité : Français
Cheval de tête : Orient Express*HDC
Palmarès : vice-champion du monde par équipes en 2010, double vice-champion du monde en 2014.
Expérience en championnats : deux championnats d'Europe (1997 et 2013), deux championnats du monde (2010 et 2014), deux Jeux olympiques (1996 et 2000).
Pourquoi il n’y va pas : Orient Express*HDC s'était malheureusement blessé lors du CSI 5* de Valkenswaard en août 2015, et était revenu sur les pistes de concours en mars, à l'occasion du CSI 2* de Cagnes-sur-Mer. Avec cinq sans-faute au compteur, une victoire dans le Grand Prix CSI 3* de clôture puis une sixième place dans le Grand Prix CSI 5* d'Anvers fin avril, l'étalon semblait revenir au mieux. Mais aux CSIO 5* de La Baule, c'est un crack en petite forme qu'a monté Patrice Delaveau. En juin dernier, le couple a donc été appelé par Philippe Guerdat pour un ultime test, au CSIO 5* de Rotterdam. Mais le couple n’a pas été à la hauteur des espérances, l’étalon accusant à nouveau une baisse de forme. Ce fut donc la fin du rêve olympique pour le couple, l’étalon ayant manqué de quelques semaines pour être prêt. Mais que les fans du Normand et de son bai se rassurent, les deux ont terminé deuxième du Grand Prix CSI 3* de Knokke, samedi dernier.

 
CIAN O’CONNOR
Nationalité : Irlandais
Âge : 36 ans
Palmarès : Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres avec Blue Lloyd 12, vice-champion d’Europe par équipes en 2000 à Hartpury avec Normandy.
Expérience en championnats : deux Jeux olympiques (2004 et 2012), deux Jeux équestres mondiaux (2002 et 2010) et quatre championnats d’Europe (2003, 2007, 2009 et 2015).
Cheval de tête : Good Luck
Pourquoi il n’y va pas : Revenu courir des Coupes des nations avec succès en Europe en avril, Cian O’Connor n’a finalement pas été sélectionné par Robert Splaine, sélectionneur national irlandais, qui lui a préféré Greg Patrick Broderick. Un choix surprenant quand on connaît l’efficacité dont le pilote a su faire preuve à chaque Jeux olympiques, et quand on voit l’épatant coup de saut de Good Luck. Maigre lot de consolation, il figure parmi les réservistes, aux côtés de Bertram Allen.

LAUREN HOUGH
Nationalité : Américaine
Âge : 39 ans
Cheval de tête : Ohlala
Palmarès : Championne des États-Unis, double médaillée de bronze aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015 avec Ohlala.
Expérience en championnats : Une édition des Jeux olympiques à Sydney en 2000, une édition des Jeux équestres mondiaux de Lexington en 2010, trois Jeux panaméricains (2003, 2007 et 2015).
Pourquoi elle n’y va pas : Malgré sa régularité sur le circuit international, Robert Ridland, sélectionneur national, a préféré donner sa chance à la jeune Lucy Davis. À douze ans, Ohlala pourrait encore courir les prochains Jeux olympiques…

 - Les grands absents des Jeux olympiques

Scott Brash et Hello Sanctos
Crédit : Scoopdyga

SCOTT BRASH
Âge : 30 ans
Nationalité : Britannique
Palmarès : vice-champion d’Europe en individuel et champion d’Europe par équipes à Herning en 2013, champion olympique par équipes en 2012.
Expérience en championnats : un championnats d'Europe (2013), deux Jeux équestres mondiaux (2010 et 2014), une édition des Jeux olympiques (2012).
Chevaux de tête : Hello Sanctos, Hello M’Lady et Hello Forever
Pourquoi il n’y va pas : Malheureusement blessé aux tendons en début d'année 2016, Hello Sanctos n'a pas vu les terrains de concours depuis cinq mois. Le crack aux douze Grands Prix 5* gagnés, n'aura plus jamais l'occasion de décrocher l'or olympique, ses propriétaires ayant décidé que Rio, s’il y allait, seraient ces derniers championnats. Coup du sort, Hello M'Lady, l’autre monture de l’Écossais, a également été en convalescence durant plusieurs mois en mars, blessée au CSI 5* de Doha. Également sur la liste longue de Di Lampard avec Hello Forever, l’ancien numéro un mondial a finalement été écarté des sélections, l’alezan de dix ans étant jugé trop vert. 

RODRIGO PESSOA
Âge : 43 ans
Nationalité : Brésilien              
Cheval préparé : Ferro Chin vh Lindenhof, Status et Citizenguard Cadjanine Z
Palmarès : champion du monde en individuel en 1999, champion olympique en 2004, médaillé d'argent en individuel aux Jeux Panaméricains en 2007.
Expérience en championnats : deux Jeux panaméricains (2007 et 2011), six Jeux équestres mondiaux (1990, 1994, 1998, 2002, 2010 et 2014), six Jeux olympiques (1992, 1996, 2000, 2004, 2008 et 2012).
Pourquoi il n’y va pas : En réalité, le maître brésilien sera bien présent aux Jeux, mais en tant que réserviste avec Citizenguard Cadjanine Z, qui a elle déjà participé à ceux de Londres avec Gregory Wathelet. Sauf si accident, le champion olympique 2004 ne devrait donc pas fouler la piste du stade de Deodoro. Une grande déception pour un cavalier qui n’a pas manqué une seule édition des Jeux olympiques en vingt-quatre ans.

 - Les grands absents des Jeux olympiques

Meredith Michaels-Beerbaum et Fibonacci 17
Crédit : Scoopdyga

MEREDITH MICHAELS-BEERBAUM
Nationalité : Allemande
Âge : 47 ans
Cheval de tête : Fibonacci 17
Palmarès : Vice-championne d’Europe par équipes en 2015 à Aix-la-Chapelle avec Fibonacci 17.
Expérience en championnats : Deux Jeux olympiques (2008 et 2012), deux Jeux équestres mondiaux (2006 et 2010), cinq championnats d’Europe (1999, 2005, 2007, 2009 et 2015).
Pourquoi il n’y va pas : Habituée des grandes échéances, la cavalière allemande pourtant expérimentée doit se contenter d’une place de réserviste. Elle s’est d’ailleurs dite déçue de cette annonce, surtout qu’elle a réalisé d’excellentes performances tout au long de la saison avec son gris. Mais il est toujours très difficile de se faire une place parmi les ténors allemands…
 
BERTRAM ALLEN
Nationalité : Irlandais
Âge : 21 ans
Cheval de tête : Molly Malone V
Palmarès : au début du mois, le jeune cavalier s’est classé troisième lors du Grand Prix CSI 5* de Cascais avec Hector van d’Abdijhoeve.
Titres : Malgré une carrière très prolifique en Poneys et Jeunes Cavaliers, Bertram Allen n’a pas encore accroché de titre en Seniors.
Expérience en championnat : un championnat d’Europe (2015), une édition des Jeux équestres mondiaux (2014).
Pourquoi il n’y va pas : Sa non-sélection pour Rio aura fait couler beaucoup d’encre. Bertram Allen semblait en grande forme depuis plusieurs mois, le sélectionneur national Robert Splaine a finalement choisi Greg Patrick Broderick. Peut-être atteint moralement, le jeune cavalier semble traverser une période difficile depuis l’annonce de sa non-sélection, enchaînant les contre-performances. Il figure néanmoins parmi les réservistes, aux côtés de Cian O'Connor.

GREGORY WATHELET
Nationalité : Belge
Âge : 36 ans
Palmarès : Vice-champion d’Europe à Aix-la-Chapelle en 2015 avec Conrad de Hus, quatrième par équipes des Jeux équestres mondiaux de Normandie en 2006 avec Loriot.
Expérience en championnats : quatre championnats d’Europe (2001, 2007, 2011 et 2015), deux Jeux équestres mondiaux (2006 et 2014) et une édition des Jeux olympiques (2012)
Chevaux de tête : Citizenguard Taalex, Algorythem
Pourquoi il n’y va pas : À la surprise générale, c’est avec Algorythem que Gregory Wathelet a été choisi par Dirk Demeersman, le sélectionneur belge, pour figurer dans la liste longue olympique. Si le couple a montré de jolies choses, c’est surtout Citizenguard Taalex qui était attendu dans la pré-sélection olympique, le vice-champion d’Europe et l’alezan semblant sur une pente ascendante depuis le début de la saison. Mais encore une fois, les voies du sélectionneur sont impénétrables et ce dernier a donc choisi Jérôme Guéry et Nicola Philippaerts pour aller à Rio. Dommage pour Gregory, qui, en plus d’être un maillon fort de l’équipe belge, a décroché l’une des deux places attribuées à la Belgique. Mais peut-être que l’affaire ayant opposée la fédération belge à Constant van Paesschen au moment des Jeux équestres mondiaux de Caen, en 2014, a pesé au moment de considérer Citizenguard Taalex...

À lire également...

Réagissez