L’Allemagne marque son territoire, la France suit le mouvement à Aix-la-Chapelle

Crédit : Scoopdyga

Jeudi 14 juillet - 23h54 | À Aix-la-Chapelle, Johanna Zilberstein

L’Allemagne marque son territoire, la France suit le mouvement à Aix-la-Chapelle

La domination allemande aura été incontestable ce soir, tant Christian Ahlmann, Marcus Ehning, Meredith Michaels-Beerbaum et Ludger Beerbaum ont survolé le parcours d’Aix-la-Chapelle. À domicile, les quatre mousquetaires remportent donc cette Coupe des nations sans la moindre pénalité, et avec une seule barre tombée. Pénalisés de quatre points, la France et les États-Unis leur emboitent le pas.

 - L’Allemagne marque son territoire, la France suit le mouvement à Aix-la-Chapelle

Bosty et Qoud'Coeur de la Loge ont été exemplaires ce soir, déroulant deux tours fluides.
Crédit : Scoopdyga

L’ESSENTIEL
Il faut avouer que le parcours proposé ce soir par Frank Rothenberger n’était pas des plus difficile. Au menu : deux doubles, un triple et une ligne où la rivière aura posé le plus de problèmes. Mais cela n’a pas empêché les Allemands de survoler leur Coupe des nations, malgré les quatre points en première manche de Christian Ahlmann, premier à s’élancer avec Epleasure van’t Heike. Mais Marcus Ehning, décidemment très à l’aise avec Prêt A Tout, Meredith Michaels-Beerbaum et son bondissant Fibonacci, ainsi que Ludger Beerbaum, qui a trouvé tous les boutons de Casello, n’ont pas failli une seule fois, terminant ce premier round de manière exemplaire. En seconde manche, tous sont sortis du stade principal de la Soers avec un compteur vierge, malgré une faute plutôt flagrante de Marcus Ehning sur la rivière, que le juge décide de ne pas prendre en compte. Après une magnifique première manche sans le moindre encombre, les Américains baissent quant à eux un peu de pied au second passage. Avec Rothchild, McLain Ward écope ainsi de douze points, alors que Beezie Madden et Cortes C fautent à la rivière.
 
LES BLEUS
Pour les Bleus ce soir, les choses sont allées en s’améliorant. Ainsi, en première manche, Kevin Staut et Estoy Aqui de Muze*HDC fautent sur le vertical placé après la rivière. Quatre points également au compteur de Philippe Rozier et Rahotep de Toscane. En revanche, ni Pénélope Leprevost, sur Ratina d’la Rousserie, ni Roger-Yves Bost, sur Qoud’Cœur de la Loge, ne commettent la moindre faute, laissant le compteur tricolore sur quatre points. De retour en seconde manche, où l’équipe de France s’est élancée en cinquième position, seul Kevin Staut faute à nouveau, mettant cette fois-ci deux barres à terre. Philippe Rozier, Pénélope Leprevost et Roger-Yves Bost signant des parcours parfaits permettant à la France de ne pas ajouter le moindre point à son compteur. Ratina d'la Rousserie et Rahotep de Toscane signent donc une très belle performance pour leur première Coupe des nations.
 
LES TOPS
Neuf couples ont signé ce soir un double sans-faute : Lucy Davis sur Barron, Laura Kraut sur Zeremonie, Scott Brash sur Hello Guv’nor, Pénélope Leprevost sur Ratina d’la Rousserie, Roger-Yves Bost sur Qoud’Cœur de la Loge, Marcus Ehning sur Prêt A Tout, Meredith Michaels-Beerbaum sur Fibonacci 17, Ludger Beerbaum sur Casello et Judy-Ann Melchior sur As Cold As Ice Z. On retiendra également la performance du Suisse Steve Guerdat, qui n’a pas touché la moindre barre avec Corbinian, écopant seulement d’un point de temps dépassé à chaque tour.
Ce soir, on relèvera également la bonne forme de Beezie Madden et Cortes C, malgré une faute.
 
LES FLOPS
Malgré la relative facilité du parcours, certains couples se sont fait piéger. Les Canadiennes Kara Chad et Amy Millar, respectivement associées à Bellinda et Heros, ont ainsi eu du mal. La première fait rentre ainsi de première manche avec treize points, à cause notamment d’une grosse faute sur la rivière. La seconde, quant à elle, ne connaît pas de catastrophe mais rentre avec huit puis quatre points. Le Suisse Romain Duguet n’était pas non plus dans sa meilleure forme avec Quorida de Trého, qui fautent à chaque fois à deux reprises.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez