GN Lure : Laurent Le Vot trouve la bonne stratégie

Laurent Le Vot et Unique d'Elbe
Crédit : FFE-PSV

Dimanche 10 juillet - 18h38 | Marc Verrier

GN Lure : Laurent Le Vot trouve la bonne stratégie

Dans le Grand National de Lure, Laurent Le Vot a privilégié la stratégie et est le seul à avoir réussi le double sans-faute avec Unique d'Elbe.

Le chef de piste Jean-François Gourdin n'a pas été tendre avec les cinquante-trois partants du Grand National de Lure. Si le chronomètre n'a pas posé de souci et n'était pas un critère de sélection, le parcours était sérieux et ils ne sont que trois à être parvenu au bout du premier tour sans faire tomber d'obstacle. 

Il fallut donc reprendre les sept plus rapides des couples à quatre points pour complèter la liste des partants de la deuxième manche.

 

Le nouveau champion de France Pro Elite, Marc Dilasser, ouvrait le bal avec Air Corrado VO (Corrado I) dans un bon tempo, mais ne pourra éviter une deuxième faute et la dixième place. 
Emeric George prit le parti de ne pas jouer la vitesse et de privilégier le sans-faute avec son huit ans Chopin des Hayettes (Radco d'Houtveld). Objectif atteint, ce qui leur vaudra la sixième place. 

Gagnante du Grand National d'Auvers, Alexandra Francart joua le jeu avec Quelstar du Vic Bilh (Fusain du Defey), mais sera également pénalisée d'une faute pour la neuvième place, devancée par Julien Gonin/Gigolo vd Molendreef (Clearway) et Mathieu Billot/Vedette Z (Viento Uno W), qui totalisent également huit points. 
Julien Anquetin, qui avait qualifié deux chevaux pour la seconde manche, réussit le sans-faute avec Pompon Rouge (Kannan), pour la quatrième place, devancé par Antoine Courpied et Soleil Levant (Kairouan Rouge), qui réussissent un beau début de saison, avec notamment une victoire dans le Grand Prix CSI2* de Villers-Vicomte.

Une stratégie payante

Retaient à passer les trois couples sans-faute du premier tour. Laurent Le Vot choisit la stratégie de ne pas prendre de risques inconsidérés avec son hongre Unique d'Elbe (Président) et de s'assurer une place sur le podium sans tenir compte du chronomètre. 

Julien Anquetin prit sûrement trop de risques, puisqu'il réalise un bien meilleur chronomètre que Le Vot, avec cinq secondes et demie d'avance, mais il aurait sûrement pu trouver une stratégie intermédiaire, avec un bon tempo mais sans prise de risque excessive, puisqu'il ne restait plus qu'une concurrente derrière lui. Quanan Rouge (Kannan) fautait et laissait la victoire à Laurent Le Vot, puisque Lutetia Briant et Slalom de Mere (Lieu des Forêts) seront également victimes d'une faute pour la cinquième place finale.

Pour le classement du Grand National, c'est l'Ecurie GPA-Butet II qui l'emporte devant Euro Mat-Feraud Paris et Aca Patrimoine Finances-ACH.
 

À lire également...

Réagissez