Kent Farrington règne sur Calgary

Kent Farrington & Gazelle
Crédit : DR

Dimanche 10 juillet - 10h16 | Marc Verrier

Kent Farrington règne sur Calgary

Déjà victorieux du Grand Prix à 375.000 $ le week-end dernier, Kent Farrington et Gazelle s'imposent à nouveau dans la Queen Elizabeth II Cup dotée de 500.000 $.

Depuis un mois, Kent Farrington et Gazelle (ex_Gazelle ter Elzen, BWP par Kashmir van't Schuttershof x Indoctro) sont pratiquement imbattables. Après avoir remporté deux épreuves majeures, dont le Grand Prix, au CSI3* de Tryon, ils continuent sur leur lancée avec trois victoires en épreuves 155 à Calgary, le Grand Prix de la Pan American Cup le week-end dernier, pour clôturer cette torunée à Calgary en beauté en s'adjugeant la Queen Elizabeth II Cup. 

Le numéro cinq mondial se montrait enchanté de sa jument de dix ans, mais pas spécialement étonné de ce nouveau succès : "Je ne peux pas dire que je sois totalement surpris, car j'ai toujours pensé qu'elle était un très bon cheval. Je l'ai eue quand elle avait sept ans et je l'ai amenée progressivement là où elle est. Elle a eu des hauts et des bas, comme tous les chevaux et vous ne pouvez jamais savoir ce que ça va donner à la fin. Elle a eu un peu de mal au début quand je l'ai mise dans les grosses épreuves, car elle était trop prudente. Donc, j'ai fait des plus petites épreuves après la Floride pour la remettre en confiance. J'ai toujours eu l'espoir qu'elle arriverait là où elle est aujourd'hui, donc je suis vraiment ravi."
 

Le chrono a fait son office

Courue en deux manches plus barrage, cet Queen Elizabeth II Cup réunissait trente-neuf partants, dont les douze meilleurs (ou tous les sans-faute) étaient qualifiés pour la deuxième manche. Ils sont sept à être sortis du tour initial sans encombre, alors que le chronomètre aura également eu son importance, puisque le Mexicain Antonio Maurer et l'Irlandais Conor Swail se font piéger par le temps imparti. 
Dommage pour le Mexicain, vainqueur de la Lafarge Cup la veille, qui n'aura pas touché une barre sur les deux manches avec Balarina 3 (Balou du Rouet), mais restera à la porte du barrage et devra se contenter de la septième place suite à ce point de temps dépassé, puisque ce sont six couples qui parviennent à réaliser le double sans-faute et à obtenir leur qualification pour le barrage.

Elizabeth Gingras, la surprise

Jonathan McCrea ouvrait ce barrage sans prendre de risques inconsidérés avec Aristoteles V (Padinus), tandis que Jack Hardin Towell jr perdait toutes ses illusions après une faute de Lucifer V (Lord Pezi). Parti en troisième, Kent Farrington savait qu'il restait encore des cavaliers rapides à venir et demandait le maximum à Gazelle pour mettre la pression sur ses concurrents. 
La Canadienne Tiffany Foster choisira la sécurité avec son "vieux" (17 ans) Southwind VDL (Baloubet du Rouet) et terminera à plus de cinq secondes de Farrington pour la cinquième place finale. Son mentor, Eric Lamaze, ira plus vite avec Check Picobello Z (Cardento), mais devra concéder plus de trois secondes, montant sur la troisième marche du podium. 
La surprise viendra de la dernière concurrente, la Canadienne Elizabeth Gingras, qui, même si elle reste à plus de deux secondes de la victoire, réussira à venir s'intercaler entre Farrington et Lamaze avec Zilversprings (Silverstone), prenant une très belle deuxième place.

Résultats complets, CLIQUER ICI

À lire également...

Réagissez