L'Ukraine ira-t-elle aux Jeux olympiques ?

Crédit : Scoopdyga

Mercredi 06 juillet - 18h10 | Johanna Zilberstein

L'Ukraine ira-t-elle aux Jeux olympiques ?

Plus l’affaire Onyshchenko avance, plus l’Ukraine voit Rio s’éloigner. L’immunité parlementaire du milliardaire ukrainien ayant été levée, Oleksandr Onyshchenko, soupçonné de corruption et de détournement de fonds publics, pourrait bien se retrouver pris dans la tourmente, laissant l’Ukraine sans chevaux et sans financement pour les Jeux olympiques de Rio.

Le drapeau ukrainien flottera-t-il autour de la carrière de Deodoro ? À un mois pile du lancement des épreuves équestres aux Jeux olympiques de Rio, le doute se fait de plus en plus présent. Oleksandr Onyshchenko, soupçonné de corruption et de détournement de fonds publics, n’est plus protégé par son immunité diplomatique, levée par le parlement ukrainien hier. Le milliardaire, patron de l’équipe ukrainienne, pourrait donc laisser les cavaliers de son pays sans savoir s’ils peuvent participer à l’échéance olympique ou non.
Une chose est déjà certaine, emprisonné ou non, Oleksandr Onyshchenko ne devrait pas pouvoir participer aux Jeux olympiques. « Je ne signerai pas la participation de Monsieur Onyshchenko aux Jeux olympiques au sein de notre équipe nationale », a ainsi indiqué Ihor Zhdanov, ministre de la Jeunesse et des Sports ukrainien. « Un homme soupçonné de corruption ne peut pas représenter l’Ukraine aux Jeux olympiques. »
Cavalier, le député est également propriétaire de l’intégralité des chevaux présents sur la liste longue olympique enregistrée auprès de la Fédération équestre internationale (FEI), le 21 juin dernier. Sans doute poussé par ses démêlés avec la justice de son pays, Onyshchenko vient de vendre quarante-quatre de ses chevaux au marchand allemand Paul Schkemöhle, qui a confirmé l’information au site allemand St Georg, sans préciser s’il y avait dans le lot des chevaux de la liste longue olympique, ajoutant également que la transaction avait été effectuée ’’dans le but d’envoyer l’Ukraine aux Jeux olympiques’’. Cependant, le règlement olympique est très clair quant à la propriété des chevaux : si un cheval veut être éligible pour participer aux JO, il doit impérativement appartenir en partie – même infime – à un propriétaire de la nationalité du pays qu’il représente. Concrètement, les chevaux qui courront pour l’Ukraine doivent appartenir, même à 1%, à un Ukrainien. L’hypothèse selon laquelle une partie symbolique de chaque cheval va être cédée à son cavalier est donc plausible si l’Ukraine ne veut pas envoyer ses cavaliers sans chevaux.
Ajoutons également qu’en plus d’assumer les casquettes de cavalier, propriétaire et de chef d’équipe, Oleksandr Onyshchenko est le principal sponsor de l’équipe ukrainienne. Sans lui, la fédération doit trouver de nouveaux fonds si elle veut emmener son équipe jusqu’au Brésil.
L’équipe ukrainienne, qualifiée pour les Jeux olympiques de Rio lors du CSIO de Samorin en août 2015, pourrait donc déclarer forfait pour les diverses raisons évoquées. Rappelons qu’en cas de désistement d’une équipe, c’est l’Irlande qui récupérerait la place, pouvant ainsi envoyer quatre cavaliers au lieu de deux. Néanmoins, la date limite des engagements étant fixée au 18 juillet, si l’Ukraine venait à déclarer forfait après cette date, aucune équipe ne pourrait être envoyée à sa place. Le compte à rebours est lancé.

À lire également...

Réagissez