Victoire de Muizon et Mon Nantano gardent la tête à Lamotte-Beuvron

Crédit : Camille Kirmann

Lundi 04 juillet - 10h00 | À Lamotte-Bevron, Camille Kirmann

Victoire de Muizon et Mon Nantano gardent la tête à Lamotte-Beuvron

Le cross du championnat de France As Poney Élite de concours complet a fait bouger les lignes mais pas la première puisque Victoire de Muizon et Mon Nantano de Florys SL conservent la tête, devant Alban Moullière sur Olympe des Bois et Mélissa Prévost sur Podeenagh Aluinn.

Les dix-sept partants de l’As Poney Élite de concours complet ont couru leur cross hier après-midi, sans trop d’encombres pour la plupart. Sous un ciel plutôt gris et sous le regard du sélectionneur national Emmanuel Quittet, six parcours sans faute et dans le maxi ont été enregistrés. L’œuvre notamment de Claire Barnaud et Nanouchaka de Swan (douzième au provisoire), de Marine Allain et Secret d’Arquetan (septième) et de Joséphine Heteau et Simba de Kerduff (quatrième). Les trois cavaliers en tête avant le passage sur l’hippique ont fait de même : si Alban Moullière et Olympe des Bois, quatrièmes après le dressage hier, sont désormais deuxièmes, ce sont deux cavalières du Bois de la Noue qui occupent les première et troisième marches du podium provisoire. La vice-championne d’Europe Mélissa Prévost remonte donc en troisième position avec Podeenagh Aluinn, elle qui était sixième à l’issue de sa reprise. Quant à Victoire de Muizon, rayonnante après son cross, elle tient toujours la tête et ne tarissait pas d’éloges sur son étalon Poney Français de Selle, Mon Nantano de Florys SL, qui ’’a été extra cette fois-ci encore’’ !
Le parcours, abordable, n’a dans l’ensemble pas posé beaucoup de problèmes (contrairement à l’As Poney 1, qui se courrait à la suite, où a été enregistré un grand nombre de chutes et d’éliminations), six autres couples rentrant sans pénalités aux obstacles, n’accusant que du temps. Ce fut le cas pour Justine Krafft sur Qazi Mini, Quentin Gonzales sur Tohing Song d’Aven, Felix Girerd Crenn sur Sage de Conquet, Enora Jullien sur Dajïpour, Camille Lucas sur Risketou Maneti et Amandine Gaudron sur Winnetou. Elisa Cuzzini et Regard d’Amour, troisième hier après le dressage, ont écopé d’un malheureux refus, perdant leur podium cette année. Si quelques cavaliers ont connu de petits soucis, ce fut majoritairement dans les combinaisons et notamment sur le n°9b, délicate pointe, dans un virage, dans le sous-bois. Dénouement ce midi, où l’hippique jouera certainement un rôle crucial dans la course aux médailles.

À lire également...

Réagissez