Julien Épaillard tue le suspense à Paris

Crédit : RB Presse

Vendredi 01 juillet - 20h04 | À Paris, Léa Errigo et Johanna Zilberstein

Julien Épaillard tue le suspense à Paris

Julien Épaillard a démarré fort dans cette édition 2016 du Longines Paris Eiffel Jumping en s’emparant de la première épreuve majeure de ce week-end de compétition. Associé à Cristallo A*LM, le Normand a joué à un jeu qu’il adore remporter. Il a trôné sur un beau podium composé de Roger-Yves Bost sur Pégase du Mûrier et de l’Espagnole Pilar Lucrecia Cordon sur Nuage Bleu.

S’il y a un jeu auquel Julien Épaillard est très fort, c’est bien celui de la vitesse. Qui d’autre donc aurait pu s’imposer d’aussi belle manière sur l’épreuve majeure du jour du CSI 5* de Paris, une Vitesse à 1,50m ? Passé en début d’épreuve puisqu’il avait tiré le numéro trois, le Normand a imposé son tempo et celui de Cristallo A*LM, bouclant un parcours en 57’’51 sans la moindre faute. Avant lui, le Suédois Rolf-Göran Bengtsson s’était montré redoutable avec Clarimo Ask, signant le premier temps de référence, qui a tenu à peine plus d’une minute. Quant aux concurrents suivants, beaucoup ont préféré assurer le sans-faute sans jouer la vitesse, à l’instar du Colombien Daniel Bluman sur Bacara d’Archonfosse, de l’Allemand Marco Kutscher sur S I E C Carsten ou encore des Tricolore Pénélope Leprevost sur Ratina d’la Rousserie et Cédric Angot sur Saxo de la Cour. Parti en milieu d’épreuve, Roger-Yves Bost, que l’on sait également très rapide, a bien failli mettre la main sur l’épreuve mais les sauts un peu trop aériens de Pégase du Mûrier l’ont obligé à laisser un peu plus de trois secondes d’avance (60’’72) à son compatriote. Le Barbizonnais prend alors une très jolie deuxième place. Redoutable lorsqu’elle signe un parcours parfait, l’Espagnole Pilar Lucrecia Cordon vient s’intercaler avec Nuage Bleu, s’offrant la troisième place (61’’91). ’’Je suis vraiment très contente de mon cheval’’, s’est-elle réjouit. ’’C’était une très belle expérience, une belle troisième place ! Nuage est un cheval que je monte depuis longtemps et cela me fait vraiment plaisir. Ce concours est extraordinaire, l’ambiance est vraiment bien.’’
D’autres n’ont pu éviter la faute, le Suisse Pius Schiwer renversant deux barres avec Quasimodo VII, tandis que Kevin Staut écope de quatre points avec Aran. Mathieu Billot, en selle sur Saphir des Chayottes, ne peut éviter deux fautes, dont une sur la sortie du double, qui coûte également une faute à Harold Boisset, vainqueur de la première épreuve du jour, cette fois associé à Quolita Z. Pour Adeline Hécart sur Pasha du Gué et Patrice Delaveau sur Léontine Lédimar Z, pas de catastrophe, seulement un petit quatre points. Une barre également au compteur de la Suissesse Jane Richard Philips sur Calinesse de Guldenboom. Pour les Qataris Ali bin Khalid al-Thani et Ali al-Rumaihi, respectivement associés à Caroline 31 et Gunder, ainsi que pour l’Allemand Ludger Beerbaum sur Chaman, pas de faute sur la piste, mais un parcours un peu trop lent pénalisé d’un point de temps dépassé.
Parmi les faits marquants de la soirée, on retiendra l’inhabituel score de douze points de l’Allemand Christian Ahlmann avec Reavnir et l’abandon du Britannique John Whitaker, qui préfère en rester là après une incompréhension sur l’abord d’un oxer avec Lord of Arabia.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez